Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Avec un nouveau véhicule à produire, PSA Rennes reprend espoir

, , , ,

Publié le , mis à jour le 21/06/2016 À 08H01

Le groupe PSA a confirmé qu'il investissait 100 millions d'euros dans son usine de La Janais à Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) pour créer une nouvelle ligne de montage. Au programme : le montage d'un nouveau crossover de la marque Citroën. Les salariés savent qu'ils vont devoir gagner en productivité pour pérenniser le site qui relance aussi les activités des fournisseurs de proximité.

Avec un nouveau véhicule à produire, PSA Rennes reprend espoir © PSA

Carlos Tavares, le dirigeant de PSA, est venue lundi 20 juin annoncer officiellement aux salariés et aux élus locaux que son groupe a prévu d'investir 100 millions d'euros dans son usine de La Janais à Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) pour la création d'une nouvelle ligne de montage. Il s'agira d'une ligne "du futur", indique-t-on chez PSA. Elle sera dédiée au montage d'un nouveau crossover de la marque Citroën. Quelque 100 emplois seront créés, des CDI intérim, le personnel qui sera affecté à PSA étant en contrat indéterminé avec leur agence d'intérim.

Les collectivités locales vont accompagner cet investissement à hauteur d'environ10 millions d'euros. La région Bretagne précise qu'elle va aider à la formation et au développement de la R&D sur le site de La Janais. Les fournisseurs de proximité espèrent de leur côté être associés au renforcement de la production de l'usine. Ils s'adaptent aux conditions du marché, c'est le cas de Cooper Standard qui investit à Rennes (Ille-et-Vilaine) la somme de 12,5 millions d'euros dans une toute nouvelle usine sur son site de La Barre Thomas.

Un beau challenge pour les syndicats

Les salariés de PSA La Janais savent qu'ils vont devoir fournir des progrès pour gagner en productivité et faire descendre la VAPRF - Valeur ajoutée prix de revient fabrication - afin d'améliorer la rentabilité de l'unité de montage et la pérenniser. "C'est un beau challenge", expriment les syndicats, sauf la CGT qui n'a pas signé l'accord portant sur le gel des salaires pendant trois années. "Sans cet investissement, nous étions en phase de fermeture du site", précise la CFDT.

Le site accumule les journées de chômage technique. L'usine rennaise de PSA emploie 3 000 salariés contre 12 000 il y a une décennie. Sa production est tombée à 65 000 véhicules par an, elle dépassait les 350 000 au début des années 2000 !

Stanislas du Guerny

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

21/06/2016 - 10h18 -

L'hirondelle ne fait pas le printemps. N'oubliez pas que PSA n'a aucune vision industrielle pour le site breton de RENNES LA JANAIS et que le pôle de compétitivité à NANTES et non à rennes. LA JANAIS est une patate chaude. le SUV et les 100 millions sont là pour endormir les politiques, les syndicats et les salariés. Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt. CQFC. Le sage réaliste
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle