International

Avec son moyen-courrier MC-21, le russe Irkut veut chambouler la suprématie de Boeing et Airbus

Pierre Monnier , , ,

Publié le

L’avionneur public russe, Irkut, a présenté son premier moyen-courrier le 8 juin à Irkoutsk, en Sibérie. Baptisé MC-21, l’appareil compte bien devenir un concurrent de taille des Airbus A320 et Boeing 737.

Avec son moyen-courrier MC-21, le russe Irkut veut chambouler la suprématie de Boeing et Airbus © Twitter CC @GouvernementRF

Ira-t-on vers une fin du règne de l’américain Boeing et de l’européen Airbus ? C’est du moins l’objectif du constructeur public russe Irkut. L’avionneur a présenté le 8 juin son premier moyen-courrier, le MC-21. Retransmise en direct sur la télévision russe, la cérémonie avait lieu à Irkoutsk, dans la Sibérie, au nord de la Mongolie, et était présidée par le Premier ministre Dimitri Medvedev.

Selon le patron d’Irkut Corporation, Oleg Demchenko, la présentation du MC-21 dans une configuration qui sera utilisée pour effectuer ses vols d’essai, prévus en fin d’année, "est une étape clé du programme".

De bonnes performances

Deux versions de l’appareil sont proposées : le MC-21-200 et le MC-21-300. La première pourra accueillir entre 132 passagers en configuration deux classes (12 places business) et 165 personnes. La seconde sera plus longue d’environ 10 mètres. Elle pourra donc embarquer de 163 (16 places business) à 211 personnes.

Avec son programme MC-21, la Russie s’attaque frontalement aux géants du moyen-courrier : les Airbus A320 et Boeing 737.

Le MC-21 peut parcourir de 4 800 à 5 800 kilomètres, quand les A320 peuvent franchir entre 3 500 et 6 500 km et entre 3450 et 6 230 km pour le 747 américain. Le MC-21 affiche donc des performances tout à fait acceptables.

Les concurrents se multiplient

Pour le moment, 175 appareils ont été commandés par Aeroflot, la compagnie aérienne russe, et des structures publiques russes. Le plus gros challenge du MC-21 sera de s'exporter, comme tous les nouveaux acteurs du transport aérien.

Lancé dans la bataille des vols commerciaux avec le C919 depuis novembre 2015, le chinois Comac est confronté au même challenge. Il enregistre pour le moment uniquement des commandes à l’intérieur de ses frontières. Egalement dans la course, le canadien Bombardier a annoncé en début d’année un plan social massif pour se concentrer sur son programme de moyen-courriers CSeries.

Les difficultés d’Airbus et Boeing pour conserver leur duopole devraient s’accumuler à l’avenir, même si les carnets de commandes bondés des deux avionneurs laissent présager une longue période de calme avant la tempête.

Découvrez l'assemblage du MC-21 dans les usines russes :

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

11/06/2016 - 09h57 -

Quoi de plus naturel qu'un pays comme la Russie puisse développer un avion civil capable de rivaliser avec d'autres constructeurs mondiaux? Sur le plan militaire ils sont au même niveau voire. ...au delà ! Il restera à fiabilité ce type d'appareils mais je leur fait confiance car ils savent fabriquer des engins qui fonctionnent dans des conditions extrêmes dans leur immense pays. Ne jamais perdre de vue qu'ils possèdent toutes les sortes de ressources naturelles et que le fait de les isoler économiquement les rend chaque jour plus forts car ils doivent puiser dans leurs propres ressources humaines pour innover et avancer. Nous verrons bien dans quelques années où ils en sont mais il faudra s'attendre à une domination de leur part dans tous les domaines industriels, ils en ont les moyens.
Répondre au commentaire
Nom profil

13/06/2016 - 09h58 -

Assez étonnant comme commentaire. L'URSS a été isolée pendant très longtemps, elle s'est pourtant écroulée, et a été larguée totalement d'un point de vue technologique. Par ailleurs, l'article ne nous dit pas grand chose sur l'avion en lui-même, les moteurs, la consummation... tout ce qui importe en fait...
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte