Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Avec son Galaxy S8, Samsung va-t-il faire oublier le fiasco du Galaxy Note 7 ?

Ridha Loukil ,

Publié le , mis à jour le 30/03/2017 À 09H49

Avec le lancement du Galaxy S8, Samsung veut restaurer son image et faire oublier le fiasco du Galaxy Note 7. Si l’innovation technologique semble au rendez-vous, la marque coréenne reste à la traîne en expérience d’usage. Le succès dépendra de sa capacité à mobiliser développeurs et partenaires.

Avec son Galaxy S8, Samsung va-t-il faire oublier le fiasco du Galaxy Note 7 ?
Le Galaxy S8, nouveau smartphone vedette de Samsung
© Samsung

C’est un lancement à gros enjeux pour Samsung Electronics. Le géant coréen de l’électronique a présenté le 29 mars 2017 à New York et Londres son nouveau smartphone vedette, le Galaxy S8. Plusieurs innovations technologiques sont au rendez-vous, dont un écran sur toute la surface du terminal, un processeur en gravure de 10 nanomètres, la reconnaissance faciale couplée au balayage de l’iris et l’assistant virtuel maison Bixby. Le smartphone sera commercialisé en France le 28 avril 2017.

Assistant vocal à la traine sur ceux de Google ou Apple

"C’est un produit intéressant en design et fonctionnalités, explique à L’Usine Nouvelle Thomas Husson, analyste chez Forrester. Mais dire qu’il réinvente le smartphone comme le fait Samsung est un peu exagéré. L’assistant vocal Bixby en constitue clairement la nouveauté la plus importante. Mais il n’est disponible qu’en anglais et en coréen, et seulement pour 10 applications. C’est trop peu. Et il reste nettement en retard sur les assistants vocaux d’Apple, de Google ou d’Amazon."

Samsung Electronics joue gros. Il a besoin de faire du Galaxy S8 une réussite pour restaurer son image et effacer le fiasco du Galaxy Note 7, son dernier smartphone vedette retiré en octobre 2016 pour cause d’incendie de la batterie. "Les enjeux sont importants pour la marque même s’il faut relativiser le poids des Galaxy S et Note, remarque Thomas Husson. Contrairement à Apple, Samsung a une offre diversifiée de smartphones. Il ne dépend pas que de ses smartphones vedettes. Mais après le fiasco du Galaxy Note 7 et la gestion calamiteuse de ce problème, Samsung a cinq mois devant lui pour rattraper le coup avant l’arrivée du prochain iPhone à l'automne 2017."

Effet important sur les ventes d'autres smartphones

Selon le cabinet IHS Markit, Samsung Electronics a écoulé environ 65 millions d’exemplaires de ses smartphones vedettes en 2016, soit 22% de ses livraisons totales de smartphones sur l'année. "Si le Galaxy S8 s’avère fiable et s’il séduit les consommateurs, il augmentera l'attrait de la marque et soutiendra la vente d’autres modèles, prévoit Ian Fogg, analyste chez IHS Markit . L’effet pourrait alors être important sur l’ensemble des ventes de smartphones de Samsung."

Lors de la présentation du Galaxy S8 aux médias et analystes, les responsables de Samsung Electronics ont insisté sur l’engagement de la marque à éviter les problèmes du Galaxy Note 7. "C’est curieux comme mode de communication, s’étonne Thomas Husson. C’est maladroit, mais il y a peut-être là une volonté de transparence. Car le problème du Galaxy Note 7 a eu un réel impact sur l’image de la marque. Les consommateurs ont-ils déjà tourné la page ? C’est encore trop tôt pour le dire."

Difficulté de Samsung à mobiliser les développeurs

Fidèle à ses habitudes, Samsung Electronics fait tout pour devancer Apple dans le lancement de ses smartphones vedettes. Au risque de se faire éclipser par le futur iPhone au quatrième trimestre 2017, la période des plus grandes ventes. "Le grand problème de Samsung à long terme réside dans sa capacité à mobiliser les marques et développeurs, note l’analyste de Forrester. Ceci nécessite des investissements massifs dans le logiciel et les services. Avant l’introduction de l’iPhone, Apple laisse trois mois aux développeurs pour se l’approprier et créer des applications. Samsung ne sait pas encore le faire."

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle