Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Comment la start-up américaine NET Power capture le gaz carbonique pour le valoriser en énergie

Intissar El Hajj Mohamed , ,

Publié le

Vu sur le web Générer de l’électricité “low-cost” avec zéro émission atmosphérique devrait bientôt être possible. L'américain NET Power vient de démontrer, dans le démonstrateur implémenté dans sa centrale du Texas, l’efficacité de son procédé insolite qui convertit le dioxyde de carbone en énergie, raconte le MIT Technology Review.

Comment la start-up américaine NET Power capture le gaz carbonique pour le valoriser en énergie
NET Power a annoncé la réussite du test du démonstrateur de sa centrale de Houston (Etats-Unis), mercredi 30 mai.
© NET Power

La start-up américaine NET Power développe une technologie permettant de convertir le dioxyde de carbone rejeté par les centrales électriques à gaz naturel en énergie électrique. Elle a annoncé le 30 mai le premier test réussi de son démonstrateur. La centrale, située à proximité d'Houston, au Texas, bénéficie d’un financement de 140 millions de dollars, précise le MIT Technology Review.

Elle emploie une technologie innovante baptisée "Allam Cycle technology”, suivie de près par la communauté des chercheurs en énergie. Son principe, récupérer le CO2 issu de la combustion du gaz pour le convertir, sous pression et chaleur, en liquide qui fera tourner les turbines.

Sa particularité est de réaliser l'opération dans de l'oxygène pur, alors que les autres centrales le font dans de l'air qui contient aussi de l'azote. Pour l'instant, cette technologie est encore au stade du prototype. En exploitation, l’excès de gaz sera récupéré, transporté et vendu. Le procédé répond au besoin de valoriser le dioxyde de carbone à moindre coût. 

Alors que les systèmes de capture traditionnels sont complexes et onéreux, la technologie de NET Power - fruit d’une collaboration entre Exelon Generation, McDermott, et 8 Rivers Capital - pourrait concurrencer les éoliennes et les panneaux photovoltaïques. Le résultat serait une source d’énergie propre, bon marché, et disponible à la demande.

Selon le communiqué de presse de NET Power, Toshiba a fourni le générateur de 50 méga-watts utilisé par le démonstrateur. La start-up souhaite en associer plusieurs pour atteindre une capacité de 300 méga-watts pour la centrale. Le lancement commercial est prévu pour 2021.

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

08/06/2018 - 14h59 -

Bon d'accord, on comprime les gaz jusqu'à ce qu'ils prennent une forme liquide puis on utilise la pression pour propulser le liquide qui fait tourner une turbine ? Mais que devient le liquide lorsqu'il perd sa pression ?
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle