Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Avec ses chaudières made in France, Atlantic fait de l’œil à l’industrie

Rémi Amalvy , , ,

Publié le

Avec une production hexagonale à 93%, le vendéen Atlantic, champion du chauffage et du chauffe-eau auprès des particuliers, joue à fond la carte du Made in France. Un argument qu'il valorise pour se positionner sur le marché des chaudières et chaufferies industrielles.

Avec ses chaudières made in France, Atlantic fait de l’œil à l’industrie
Atlantic cherche à se positionner sur le marché français des chaudières et chaufferies industrielles
© E. Guimard

Chez le vendéen Atlantic, qui se revendique leader français sur le marché du chauffage et du chauffe-eau, 93% de la production provient de ses dix usines situées dans l’Hexagone. Connue des particuliers, la marque entend se positionner sur le marché français des chaudières et chaufferies industrielles depuis cet été.

Avec ses 7100 salariés à travers le monde (dont plus de la moitié en France) et son chiffre d’affaires de 1,6 milliards d’euros en 2017, le groupe Atlantic (qui possède la marque éponyme, mais aussi la britannique Ideal Boilers et l’autrichienne Austria Email) fabrique chaque année plus de 200 chaudières industrielles, pour un parc installé de plus de 3 000 unités.

Distribution directe aux industriels

Dans l’Hexagone, il cherche désormais des partenariats dans tous les secteurs, de l’agroalimentaire à l’aéronautique, en passant par la cosmétique, afin d’imposer ses chaudières vapeur (jusqu’à 30t/h), chaudières à fluide thermique (jusqu’à 5 MW), chaudières à eau surchauffée (jusqu’à 23 MW) et des générateurs de vapeurs. Quitte à expérimenter un nouveau modèle. Si ses ventes se font exclusivement via des installateurs pour les particuliers et les collectivités, Atlantic propose en effet une distribution directe aux industriels. L’industrie ne représente encore que 20% du chiffre d’affaires de la marque cinquantenaire, née à la Roche-sur-Yon.

Pour convaincre ses clients, la marque mise sur la carte du "Made in France". "Un argument qui compte" et un gage de proximité, indique un de ses responsables à l’occasion d’une conférence de presse le 21 novembre, d’autant qu’outre la fabrication (les 7% produits à l’étranger proviennent de partenaires, dont Fujitsu, qui fournit certains éléments de climatisation), les centre d’appel et service après-vente se trouvent aussi dans l’Hexagone.

Des alternatives au fioul

Afin de dynamiser par ailleurs ses ventes en B to C,outre le traditionnel service en ligne, Atlantic propose des formations techniques et commerciales pour les installateurs, et lance Campus, une plateforme digitale dédiée au e-learning. En 2019, une application pour tablette et mobile sera mise en ligne. Réservée dans un premier temps à la vente de radiateurs – dont des appareils de dernière génération "intelligents", s’adaptent pour proposer une chaleur adéquate - , elle proposera divers outils, comme du dimensionnement ou de la réalité augmentée. Des versions pour les autres produits arriveront par la suite.

Enfin, comme elle est "tributaire de la politique énergétique du pays", Atlantic a choisi d’anticiper la disparition du chauffage au fioul, prévue d’ici 8 à 10 ans. Des alternatives sont déjà proposées, comme une nouvelle gamme de pompes à chaleur hybrides. L’entreprise mise aussi sur ses chauffe-eau thermodynamiques, qui récupèrent les particules présentes dans l’atmosphère pour chauffer l’eau. Des appareils chers (le prix à l’achat est généralement deux fois supérieur par rapport à un système classique), mais très écologiques, et qui feraient baisser les factures au bout de deux ans, assure une responsable.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle