Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Avec ses batteries lithium-ion, Tesla va devenir le plus gros consommateur de cobalt

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le , mis à jour le 13/06/2015 À 08H20

Avec ses batteries lithium-ion, Tesla va devenir le plus gros consommateur de cobalt © Tesla

Les entreprises citées

La croissance de la demande de batteries, qui représentent aujourd’hui 43% de la demande de cobalt (contre 26 % en 2006), risque de faire basculer le marché du surplus au déficit, dès 2016. Tesla Motors pourrait consommer à lui seul jusqu’à 10 000 tonnes annuelles, selon les analystes australiens de Macquarie. Sans compter ses batteries solaires Powerwall et Powerpack, dont le lancement crée un fort intérêt.

Le secteur minier peine à répondre à cette hausse de la demande (5% par an en moyenne), portée par les alliages, la chimie (colles, pigments, pharmaceutique), mais surtout les accumulateurs lithium-ion. Il peine plus encore à proposer une production traçable et responsable, 66% du cobalt venant d’Afrique. La République démocratique du Congo, zone de conflits, produit la moitié du cobalt mondial.

Production américaine

Le groupe d’Elon Musk, en passe de venir le premier consommateur du métal, a récemment indiqué son souhait de se fournir en Amérique du Nord (États-Unis et Canada) pour des raisons environnementales. Une donnée qui pourrait modifier la géographie de la production.

Des projets miniers sont en cours de développement, notamment dans l’Idaho, qui devraient faire passer la production de 93 000 tonnes en 2015 à 130 000 tonnes vers 2025, selon les consultants de CRU. C’est peu, si l’on considère que la croissance de la production atteignait 40% en 2010.

Mais la hausse des prix qui se profile en raison du déficit annoncé pourrait pousser le secteur des batteries à accélérer les recherches de substitution. Un risque que CRU fixe comme maximal si les cours devaient dépasser les 20 dollars la livre (contre moins de 15 dollars actuellement). D’autres pistes de recherche pourraient, au contraire, renforcer son usage, comme, par exemple, le substitut du platine dans le process de catalyse pour l’alimentation des piles à combustible.

Comme pour tous les métaux technologiques, le cours du cobalt dépend non seulement de ses fondamentaux (offre et demande), mais aussi de l’innovation qui le rend tour à tour désirable ou désuet.

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle