L'Usine Santé

Avec le rachat de Asklepios Bio, Bayer se renforce dans la thérapie génique

, , , ,

Publié le , mis à jour le 26/10/2020 À 14H54

Bayer a racheté  Asklepios BioPharmaceutical pour un montant pouvant atteindre 4 milliards de dollars. Le géant allemand souhaite ainsi se renforcer dans la thérapie génique et consolider son portefeuille de médicaments.  

Avec le rachat de Asklepios Bio, Bayer se renforce dans la thérapie génique
Bayer a annoncé le rachat de la société américaine non cotée Asklepios BioPharmaceutical, spécialisée dans la thérapie génique. /Photo d'archives/REUTERS/Wolfgang Rattay
© Wolfgang Rattay

Bayer se renforce dans la recherche médicale sur la génothérapie. Le géant allemand a annoncé lundi 26 octobre le rachat de la société américaine non cotée Asklepios BioPharmaceutical, spécialisée dans la thérapie génique, pour un montant pouvant s'élever jusqu'à 4 milliards de dollars (3,39 milliards d'euros).

Le groupe spécialisé dans l'agrochimie a indiqué qu'il allait verser une contrepartie initiale de 2 milliards de dollars en vue d'acquérir sa cible, basée en Caroline du Nord. À cette somme pourront ensuite s'ajouter 2 milliards de dollars supplémentaires sous la forme de paiements d'étapes suivant la réalisation de certains objectifs cliniques.

Bayer souhaite ainsi améliorer son portefeuille de médicaments 

Asklepios BioPharmaceutical, aussi connu sous le nom d'AskBio, tente d'utiliser des virus adéno-associés, inoffensifs, pour lutter contre une série de maladies comme la maladie de Pompe, la maladie de Parkinson ou l'insuffisance cardiaque congestive.

Ce rachat doit permettre à Bayer d'améliorer son portefeuille de médicaments en développement alors que le groupe allemand est confronté à l'affaiblissement des perspectives de ventes agricoles et doit bientôt finaliser un accord de 11 milliards de dollars pour mettre fin aux procédures lancées contre son herbicide, le Roundup, accusé de provoquer des cancers.

Création d'un pôle dédié à la thérapie cellulaire et génique 

Bayer a déclaré que le rachat d'Asklepios Bio complétait l'acquisition en 2019 de BlueRock Therapeutics, un concepteur de thérapies à base de cellules souches, et soulignait son intention de créer un pôle consacré à la thérapie cellulaire et génique.

 

Avec Reuters (Version française Charles Regnier, édité par Blandine Hénault)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte