Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Avec le prototype "Beta", Toyota fait un pas de plus vers les poids lourds propres

Nicolas Robertson , ,

Publié le

Vidéo Le constructeur japonais Toyota a dévoilé la seconde déclinaison de son camion à hydrogène, le modèle "Beta".

Avec le prototype Beta, Toyota fait un pas de plus vers les poids lourds propres
Le constructeur japonais Toyota a dévoilé la seconde déclinaison de son camion de classe 8 à hydrogène, le modèle "Beta", lors d'un séminaire d'information au Michigan du 30 juillet au 2 août.
© Toyota

Après le poids lourd "Alpha", démonstrateur initial du "Projet Portal" mis en service en avril 2017, l’entreprise Toyota continue sur sa lancée en dévoilant un nouveau prototype de camion à hydrogène baptisé "Beta". Il améliore les performances du véhicule en portant l’autonomie à plus de 480 km contre 320 km pour le modèle précédent. Les essais du nouveau modèle débuteront à l'automne 2018. 

"Beta" gagne également en polyvalence et en confort. La nouvelle cabine est plus large avec une pile à combustible, composant majeur des véhicules à hydrogène, empiétant moins sur l'habitacle. 

Surtout, le nouveau modèle marque une nouvelle étape vers la commercialisation en comparaison du modèle Alpha qui représentait surtout une première phase d'essais et de tests purs.

Une évolution du projet permise par l’ancien modèle "Alpha"

Ce nouveau prototype a été développé grâce aux essais et aux données recueillies par le précèdent modèle "Alpha" qui a enregistré 16 000 km de transports réels sur des courtes distances, notamment aux alentours de Los Angeles.  

Le travail des équipes de Toyota a surtout consisté à adapter pour un modèle beaucoup plus gros l'architecture des Toyota Mirai, l'une des premières berline à hydrogène à être produite en série. Ingénieurs et techniciens ont donc travaillé de longues heures pour assimiler notamment les faisceaux de câbles, l’électronique et d’autres éléments aux dimensions d'un camion. 

Le modèle Beta affiche aujourd'hui un poids total roulant autorisé de 36 tonnes, 670 chevaux et 1800 Nm de couple. Il fonctionne avec deux piles à combustible de Toyota Mirai et une batterie de 12 kWh.

(Les ingénieurs ont adapté l'architecture des Toyota Mirai au gabarit d'un camion.)

Pour rappel, un moteur à hydrogène fonctionne grâce à une pile à combustible qui est alimentée par la rencontre entre l'hydrogène et l'oxygène. La réaction qui en découle produit de l'électricité et rejette de la vapeur d'eau. 

Le "Project Portal" reste encore à développer avant de pouvoir se montrer compétitif vis-à-vis des modèles électriques mais l'objectif de commercialisation n'aura jamais été aussi proche. 

(TimeLaps de la construction du modèle BETA par Toyota.)

Une stratégie tournée vers les véhicules propres

Le développement de véhicules propres et non-polluants est au cœur de la stratégie commerciale de Toyota. L'entreprise nippone s'est positionnée très tôt sur le marché des voitures moins polluantes. La Toyota Prius était la première voiture hybride commercialisée en 1997. L'entreprise est aujourd'hui leader sur ce marché avec un record de 1,52 millions de véhicules électrifiés dans le monde en 2017. Cela représente une hausse de 8% sur le précédent record déjà tenu par le géant japonais en 2016.

De plus, elle garde en ligne de mire les objectifs qu'elle s'est fixée dans le cadre de la stratégie Toyota Environmental Challenge 2050 comme par exemple "zéro émission de CO2 pour les véhicules neufs" ou encore "zéro émission de CO2 pour les sites de production". 

Le Project Portal 2.0 est en parfait accord avec ces objectifs. Toyota cherche, tout comme en 1997 avec la Toyota Prius, à devenir un précurseur sur le marché des véhicules à hydrogène. 

L’enjeu pour le constructeur maintenant sera de pouvoir encore améliorer l’autonomie de ses camions, sachant que les transporteurs effectuent en général des distances bien supérieures aux 480 km de capacité actuelle annoncée. Il s'agira aussi de développer des infrastructures de ravitaillement en hydrogène destinées au public.

(Le prototype Beta à hydrogène du "Project Portal 2.0" de Toyota.)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle