Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Avec le P20, Huawei veut poursuivre son ascension dans les smartphones

Ridha Loukil , , ,

Publié le

Avec son nouveau smartphone vedette le P20, Huawei a choisi de se différencier par la qualité photo. Une stratégie qui vise à imposer la marque sur le segment premium face à Apple et Samsung et à poursuivre son ascension sur le marché. Mais la marque manque encore de personnalité.

Avec le P20, Huawei veut poursuivre son ascension dans les smartphones
Le P20, le nouveau smartphone vedette de Huawei, à l'assaut du marché premium.
© Huawei

Fin du suspense. Huawei a lancé en grandes pompes, le 27 mars 2018, son nouveau smartphone vedette, le P20. Et ce n’est pas un hasard que le champion chinois des mobiles ait choisi de le faire au Grand Palais, à Paris, en présence de près de 2 000 journalistes, analystes et autres invités. "Cela témoigne d’une volonté de se développer en Europe, alors que le marché américain est un peu bloqué pour la marque, explique à L’Usine Nouvelle Thomas Husson, analyste chez Forrester.  On est au Grand Palais, on parle de partenariat avec Porsche, on insiste sur les codes culturels du luxe et de la mode à la française. Tout cela traduit l’importance de gagner des parts de marché ici et d’établir Huawei comme marque premium."

Bataille de performances avec le Galaxy S9 et l'iPhone X

Dans sa keynote de présentation, Richard Yu, le PDG de Huawei Consumer Business Group, la division grand public du groupe, s’est livré à une comparaison avec les deux concurrents directs du P20 : le Galaxy S9 de Samsung Electronics et l’iPhone X d’Apple. Et bien sûr, qu’il s’agisse de la finesse du design, des fonctions photo, du moteur d’intelligence artificielle, du temps de recharge de la batterie ou encore de l'autonomie de batterie, le P20 est présenté comme imbattable.

L’accent est particulièrement mis sur les fonctions photo avec l’intégration, pour la première fois, de trois caméras cumulant 68 mégapixels sur le modèle P20 Pro à grand écran Oled de 6,1 pouces. "Dans un format de téléphone, nous mettons des capacités de photo professionnelle", se vante Richard Yu. "Du point de vue de la photo, le produit a l’air d’être exceptionnel, confirme Thomas Husson. Au niveau des spécifications techniques, le P20 tient la route avec ses deux concurrents directs que sont Galaxy S9 et l’iPhone X. Au-delà du hardware, le moteur d’intelligence artificielle rend l’expérience utilisateur plus intuitive, plus simple et plus performante. C’est un excellent produit qui est en plus positionné à un prix très compétitif."

Stratégie de montée des prix

Le P20 se décline en trois modèles : le P20 Lite à 399 euros, le P20 classique à 649 euros et le P20 Pro à 899 euros. Depuis un an, Huawei revoit son mix de produits dans une optique de montée en gamme et de positionnement comme marque premium. "Huawei n’avait jamais pratiqué des prix aussi élevés, note l’analyste de Forrester. Cela traduit une volonté de positionnement premium. Depuis un an, la marque augmente ses prix et on assiste à un nouveau saut avec le nouveau smartphone. Malgré cela, le P20 reste en dessous des prix du Galaxy S9 et de l’iPhone X. C’est donc un bon produit à un prix intéressant."

Huawei a écoulé 153 millions de smartphones en 2017, 10% de plus qu’en 2016. De quoi consolider sa place de numéro trois mondial du marché derrière Samsung Electronics et Apple. Selon le cabinet TrendForce, le constructeur chinois pourrait porter ses livraisons à 173 millions en 2018. Le P20 devrait jouer un rôle moteur dans cette progression. "Pour chacune des quatre générations de notre smartphone vedette, nous avons écoulé environ 10 millions d’exemplaire sur l’année du lancement, précise Walter Ji, président pour l’Europe de l’Ouest de Huawei Consumer Business Group. Nous pensons dépasser ces chiffres avec le P20 car nous proposons le meilleur smartphone que nous ayons réalisé."

La marque manque encore de personnalité

Jusqu’ici, Huawei fait un parcours sans faute avec une progression régulière, alors que ses compatriotes comme Xiaomi connaissent des hauts et des bas. Pourrait-il détrôner Apple à la deuxième place mondiale comme il l’ambitionne ? "C’est du domaine du possible dans 2 ou 3 ans, affirme Thomas Husson, si Huawei adopte une approche volumique et si des modèles bon marché comme le P20 Lite font beaucoup de volume. C’est une très belle société qui investit énormément en R&D, innove et dépose beaucoup de brevets. On est loin du cliché des sociétés chinoises qui se contentent d’imiter et de copier. Quand il y a quelques années, Huawei disait vouloir se hisser dans le Top 5, personne ne les croyait. Ils sont aujourd’hui dans le Top 3 et peuvent parfaitement continuer leur chemin. Huawei est l’une des rares sociétés chinoises avec Alibaba à avoir réussi son internationalisation."

Mais pour parvenir à son objectif, Huawei a besoin de se transformer. "Lors de la présentation, il n’est question que de spécifications techniques, mais point des usages, reproche Thomas Husson. Cela ne suffit pas aujourd’hui pour créer de la proximité avec la marque. C’est cela qui manque encore à Huawei. La société commence à le faire. Mais pour devenir le numéro deux du marché et aller au-delà des positions actuelles, il faudrait donner plus de personnalité à la marque et créer du lien avec les utilisateurs."

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle