"Avec le Manifeste pour un réveil écologique, on ne classer pas les bons et les mauvais élèves", explique Sébastien Pezza

Sébastien Pezza est étudiant en dernière année à Centrale Lille et membre du collectif "Pour un réveil écologique". Leur Manifeste a d’ores et déjà été signé par plus de 32 000 étudiants. Il nous explique dans l'interview qu'il nous a accordée les raisons qui les ont amenés à créer un site Internet où les étudiants pourront trouver les engagements des entreprises. 

 

 

Partager
A travers leurs manifestations sur le climat, les jeunes mettent la pression sur les entreprises.

L'Usine Nouvelle. - Pourquoi avoir lancé ce manifeste ?

Sébastien Pezza. - Le Manifeste étudiant pour un réveil écologique est un cri du cœur face à un système dans lequel nous ne croyons plus et face à la schizophrénie ambiante qui nous pousse à travailler pour lui. On y affirme notre volonté de travailler pour des employeurs sérieusement engagés dans l’écologie : pourquoi accepter de mettre son énergie au service d’un système qui court à sa perte ? On voit bien qu’il existe une inertie importante, que ça ne bouge pas assez vite. C’est parce que la question ne nous semble pas prise au sérieux par l’ensemble des acteurs que nous avons pris la décision de lancer ce manifeste. Si nous disons que nous ne souhaitons pas travailler dans des entreprises qui ne mettent pas l’écologie au cœur de leurs préoccupations, nous insistons aussi sur la nécessité d’une action forte de l’Etat mais aussi des citoyens.

C’est-à-dire ?

Nous allons devoir sortir de notre zone de confort en changeant nos manières de vivre, et par le Manifeste nous clamons que nous sommes prêts à le faire. Il va falloir être davantage sobre, consommer moins et plus local. Les actions des entreprises, aussi nécessaires soient-elles, ne résoudront pas tous les problèmes : c’est un système dans son ensemble qui doit se transformer. C’est d’une prise de conscience globale dont nous avons besoin, ainsi qu’un changement de paradigme de vie : de quelle vie voulons-nous ? De quoi avons-nous vraiment besoin ?

Pourquoi une deuxième étape maintenant avec ce guide qui recense les pratiques des entreprises en matière de développement durable ?

[...]

 Cet article est réservé à nos abonnés

Soutenez un journalisme d'expertise.

Déjà abonné ? Connectez-vous

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS

visuel hors abonnement

SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L'USINE NOUVELLE!

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
Découvrez nos offres