Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Avec le GNL d’Engie, Total devient numéro 2 mondial du gaz naturel liquéfié

Myrtille Delamarche , , , ,

Publié le

Total a annoncé le 13 juillet avoir finalisé l’acquisition des actifs amont d’Engie dans l’amont dans le gaz naturel liquéfié. Une consolidation qui propulse le groupe pétrolier français à la seconde place sur un marché du GNL en pleine transformation.

Avec le GNL d’Engie, Total devient numéro 2 mondial du gaz naturel liquéfié
Total devient n°2 mondial du GNL, un marché en forte croissance et en profonde transformation.
© RomainPa - FlickR - C.C.

1,5 milliard de dollars. C’est la valeur d’entreprise à laquelle Engie a accepté de céder à Total ses activités amont (contrats d’achats à long terme, liquéfaction, méthaniers, droits de passage dans les terminaux de regazéification) dans le GNL. Cette acquisition, qui comprend une part de 16,6% dans le projet américain Cameron LNG, "permet à Total de tirer parti de la taille et de la flexibilité sur un marché du GNL en forte croissance et qui se transforme de plus en plus en marché de commodité", commente Patrick Pouyanné.

Comment le GNL a fait du gaz une commodité

Cette transformation profonde du marché du gaz, à laquelle le PDG de Total fait allusion, est directement liée à la flexibilité que lui apporte le GNL. Longtemps contraint par des contrats long-terme en raison du recours à des chaînes de transformation lourdes (liquéfaction, gazéification) sur des marchés immenses, le gaz s’est libéré avec l’apparition de petites unités de regazéification pour des marchés locaux. Ce qui lui redonne de la compétitivité face au charbon, et permet des arbitrages sur les marchés internationaux, tant à la vente qu’à l’achat. Ce dont Donald Trump a récemment essayé de convaincre Angela Merkel, lorsqu’il accusait l’Allemagne d’être "prisonnière" de la Russie pour son approvisionnement en gaz.

10% du marché mondial

Cette consolidation permet à Total de devenir la 2e major du GNL, avec 10% du marché mondial et un volume annuel de près de 40 millions de tonnes par an d’ici 2020.  Ses capacités de liquéfaction seront portées à 23 millions de tonnes, son portefeuille de contrats d’achats et de ventes long terme à 28 millions de tonnes, et sa flotte à 18 méthaniers dont deux unités flottantes de stockage et de regazéification (FSRU). Total s’est engagé à reprendre les équipes d’Engie travaillant dans cette division.

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus