[Vidéo] Avec la Clio, le Captur et la Mégane, Renault lance son offensive hybride

Après avoir boudé ce type de motorisation, Renault se lance résolument sur l’hybride. Le constructeur automobile français a présenté deux modèles au Salon de Bruxelles : la Clio et le Captur. La Mégane restylée bénéficiera également d'une déclinaison hybride.

Partager
[Vidéo] Avec la Clio, le Captur et la Mégane, Renault lance son offensive hybride
Renault se met (enfin) à l'hybride avec les Clio et Captur dès 2020.

Si Renault est en pointe sur les modèles 100% électriques, avec le succès de sa citadine Zoe (numéro 1 des ventes en France depuis son lancement, avec plus de 200 000 exemplaires produits à Flins, dans les Yvelines), et qu’il se met (timidement) à l’hydrogène sur ses utilitaires (en partenariat avec Symbio), il reste à la traîne sur les modèles hybrides. Seul le concept eolab, dévoilé en 2015, témoignait des travaux du groupe Renault sur le sujet. Or, pour atteindre les nouveaux objectifs européens de réduction des émissions de ses véhicules, il ne peut désormais négliger aucune technologie d’électrification.

Ses deux modèles les plus vendus, la Clio et le SUV Captur, qui partagent la même plate-forme (CFM-B), vont bénéficier de motorisations hybrides en 2020. Les deux modèles, badgés "e-Tech" sont présentés au salon automobile de Bruxelles du 10 au 19 janvier.

150 brevets

Renault s’est appuyé sur l’expérience de de ses partenaires de l’Alliance, Nissan et Mitsubishi, pour développer son propre système de motorisation hybride associant un moteur essence, deux moteurs électriques (dont un démarreur haute tension, et un deuxième d’origine Nissan) et une boite de vitesses dite "multimodes" sans embrayage. C’est la principale innovation de ces deux modèles, fruit de dizaines de brevets : cette boîte de vitesses multimode à crabots est produite dans l’usine de Cléon (Seine-Maritime).

Les ingénieurs de Renault ont programmé quinze modes de conduite différents : le véhicule passe automatiquement et de façon intelligente de l’un à l’autre pour une gestion optimale de l’énergie.

La base technique est donc la même pour la Clio et le Captur– le groupe turbopropulseur 4 cylindres 1,6 litre est modulaire. Mais la technologie n’est pas mise en œuvre de la même façon sur les deux modèles.

Démarrage électrique pour la Clio

Pour la Clio, Renault a opté pour une hybridation classique, avec une petite batterie d’1,2 kWh (230V) qui assure les phases de démarrage et sert d’appoint pour la conduite en ville, afin de réduire la consommation de carburant et les émissions. La batterie se régénère durant les phases de décélération (le moteur agit comme un générateur et récupère l’énergie cinétique) et de freinage (avec la récupération du surplus d’énergie).

Le véhicule serait ainsi capable d’assurer 80% du temps de roulage en ville en tout électrique, selon Renault. Le gain de consommation atteindrait ainsi 40% par rapport à un moteur thermique en ville. Le tout malgré un surpoids de dix kilos par rapport à une motorisation thermique.

50 km en tout-électrique pour le Captur

Le Captur décline cette technologie en "plug-in hybride" : la batterie est beaucoup plus grande (9,8kWh et 400V) et il est possible de la recharger en la branchant à une prise électrique. Il permet ainsi de rouler en tout électrique sur 50 km en cycle mixte et 65 km en ville. Il est aussi possible d’obtenir un "boost" à la demande (pour dépasser sur autoroute par exemple) en associant ponctuellement la puissance des trois moteurs ou, au contraire, de rouler en mode "éco" afin de garder suffisamment d’énergie pour rouler en 100% électrique lors de la prochaine traversée d’agglomération.

Les Clio et Captur e-Tech doivent être commercialisés en 2020, à un tarif non communiqué. On ne connaît pas encore le niveau du bonus écologique à l'achat.

Une Mégane hybride à l'été 2020

La Mégane Estate (version break) sera le prochain véhicule de la gamme à être équipé d’une motorisation hybride rechargeable e-Tech. Il s'agira du même système que celui du Captur. La Mégane berline, qui bénéficiera cet été d'un léger restylage, suivra.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur(e) Calculs Mécaniques F/H

ORANO - 21/01/2023 - CDI - Montigny-le-Bretonneux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

25 - CC DU LOUE LISON

Travaux d'entretien de la voirie de la Communauté de Communes Loue Lison.

DATE DE REPONSE 17/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS