Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Avec Intel, Delair se sent pousser des ailes

,

Publié le

Avec Intel, Delair se sent pousser des ailes
D'ici 2020 le marché professionnel des drones dépasserait les 6 milliards d'euros
© Delair

"Tout le monde pensait que c’était une course de vitesse. En fait, c’était une course d’endurance", s’amuse le jeune patron. Et la foulée de son entreprise, Delair, contrairement à nombre de ses rivaux, ne ralentit pas. Non content de maintenir une croissance annuelle de son chiffre d’affaires entre 50 et 100 % – il s’est établi à 7,2 millions d’euros en 2017 –, ce champion du drone créé en 2011 s’apprête à mettre en musique le fruit du partenariat avec le géant Intel noué en septembre dernier.

La sortie commerciale de leur plateforme cloud de traitement d’images et d’analyse des données aériennes est prévue pour la mi-2018. "Elle vise à fédérer tous les acteurs de la chaîne de valeur du drone, détaille Michaël de Lagarde, le président de Delair, implanté à Labège (Haute-Garonne). L’objectif est d’automatiser au maximum les tâches via nos algorithmes." Le géant américain des semi-conducteurs a été séduit par le savoir-faire du jeune Français, qui a très vite compris l’importance de l’analyse de données dans le marché naissant des drones professionnels.

Le droniste, qui emploie aujourd’hui 120 personnes et prévoit une nouvelle levée de fonds, mise sur les applications dans le géospatial (cartographie de sites), l’agriculture, les infrastructures et la surveillance. Si l’entreprise a du souffle, c’est qu’elle s’appuie encore à 80 % sur son métier de fabricant et vendeur de drones à voilure fixe. Outre ces engins historiques haut de gamme, les DT, Delair propose, depuis le rachat de Gatewing – la filiale drone de Trimble située à Gand (Belgique) –, des aéronefs plus légers, les UX 5 et le UX 11, dont la commercialisation est imminente. Delair compte produire 1 100 drones en 2018 et court le monde, via des bureaux commerciaux à Paris, Los Angeles (États-Unis), Sydney (Australie) et Singapour. Son duo avec Intel pourrait lui ouvrir de nouveaux horizons.

L’innovation

Une plate-forme dans le cloud – Intel Insight, développée avec Intel –, qui collecte et analyse les données aériennes issues de drones en utilisant des outils d’intelligence artificielle pour automatiser les traitements.

 

L’opportunité

D’ici à 2020, le marché professionnel des drones dépasserait les 6 milliards d’euros, dont 50 % pour les activités de services, contre 300 millions en 2015, selon le cabinet Oliver Wyman.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle