Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

Avec Giaran, Shiseido accélère dans la beauté connectée

Léna Corot , ,

Publié le

Shiseido annonce, mercredi 8 novembre, le rachat de la start-up Giaran. Avec cette acquisition, le groupe de cosmétique japonais affiche ses ambitions dans la cosmétique connectée et sur-mesure.

Avec Giaran, Shiseido accélère dans la beauté connectée
Interface des applications proposées par Giaran.
© Giaran/DR

Le groupe de cosmétique japonais Shiseido annonce, mercredi 8 novembre, le rachat de la start-up américaine Giaran. Avec cette transaction, dont le montant n'a pas été précisé, Shiseido poursuit son développement dans la beauté connectée après l'acquisition de MatchCo, une start-up spécialisée dans le maquillage sur-mesure, début 2017. Giaran, quant à elle, est spécialisée dans les technologies relatives à l'intelligence artificielle, du big data au big learning en passant par la réalité augmentée.

La start-up développe des applications de tests artificiels de maquillage, et propose des tutoriels ainsi que des recommandations personnalisées. Garian explique que le système mis en place analyse la forme du visage, la couleur et la texture de peau. A partir de ces données, des propositions personnalisées de maquillages peuvent être faites ou la personne peut choisir d'essayer spécifiquement un produit. De telles applications peuvent être utilisées sur tablette, smartphone et ordinateur ainsi que sur miroir haute définition connecté.

Shiseido accélère dans la cosmétique sur-mesure et la beauté connectée

Avec cette acquisition, Shiseido se renforce en Amérique mais surtout sur le marché de la beauté connectée. L'objectif est de transformer l'expérience client avec ces technologies de tests virtuels. La première étape pour Garian va donc être d'adapter ses logiciels aux produits proposés par Shiseido avant de développer encore plus ses technologies dans la beauté connectée.

Garian est issu d'un détachement du SmileLab de l'Université de Northeastern (Boston, Etats-Unis) en 2016. Fondé par Raymond Fu, la start-up va rester basé à Boston et devenir une partie de la division Centre d'excellence maquillage de Shiseido, division travaillant en étroite collaboration avec le centre digital et d'excellence de la société basé à New York et le reste de l'équipe technologie basé à Tokyo, précise Shiseido dans un communiqué.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle