Avec EDF prêt à reprendre les activités réacteurs nucléaires, la scission d’Areva se précise

Le PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy se dit prêt, à la demande du gouvernement, à reprendre les activités d’Areva en matière de construction et de maintenance de réacteurs nucléaires. Reste à savoir à quel prix.

Partager
Avec EDF prêt à reprendre les activités réacteurs nucléaires, la scission d’Areva se précise
Jean-Bernard lévy, PDG d'EDF depuis octobre 2014, s'intéresse aux activités de construction et de maintenance de réacteurs nucléaires d’Areva.

Dans une interview au Figaro et sur Europe 1, le PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy a assuré que son groupe est prêt à faire une offre sur Areva NP, l’activité d’Areva qui comprend la construction et la maintenance des réacteurs nucléaires. "Il y a un domaine d'Areva que nous connaissons très bien, c'est celui des réacteurs : nous sommes le premier exploitant au monde par la capacité installée (…). Il y a donc une logique industrielle à ce qu'EDF prenne le contrôle de cette activité réacteurs, qui correspond au périmètre de l'ancien Framatome", explique le PDG.

Au cours d’une importante réunion le 3 juin prochain, l’électricien et l’Etat vont discuter de cette possibilité. Le point délicat sera celle de la valorisation. "La transaction ne peut se faire qu'à un prix de marché. Et elle doit prévoir des garanties pour qu'EDF ne soit pas exposé aux risques liés au passé d'Areva, notamment en Finlande", juge le nouveau patron de l'énergéticien. En effet, EDF se méfie des dérives des chantiers de l’EPR d’Olkiluoto en Finlande pour lequel Areva a déjà provisionné plusieurs milliards d’euros. De sources internes, EDF valoriserait Areva NP aux alentours de 2,7 milliards d’euros.

DES ANNONCES AVANT L’ÉTÉ

"Aujourd'hui, Areva est dans une situation fragile, et il faut accepter de tout remettre à plat. Nous y avons intérêt parce qu'EDF a besoin d'un Areva fort, sur l'ensemble des prestations, et parce que le gouvernement nous en a, logiquement, fait la demande", justifie Jean-Bernard Lévy. Rappelons que dans un premier temps, l’électricien n’était pas nécessairement favorable à un tel rapprochement dans la mesure où le groupe doit mener déjà de lourds investissements – 55 milliards d’euros – pour la prolongation de la durée de vie de son parc de réacteurs français.

Le 22 mai, le ministre de l’Economie Emmanuel Macron recevra les syndicats d’Areva. Ces derniers sont méfiants vis-à-vis de ce rapprochement avec EDF. Areva "fournit beaucoup de concurrents d’EDF. Accepteront-ils d’avoir EDF comme sous-traitant ?", interroge Jean-Pierre Bachmann, coordinateur CFDT chez Areva. Pour le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, interrogé par L’Usine Nouvelle, "il y a un consensus pour travailler ensemble. La question, c’est jusqu’où va le rapprochement en termes industriel et capitalistique entre les acteurs. Nous aurons des annonces claires d’ici à l’été et l’État prendra ses responsabilités."

Ludovic Dupin

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - KOUNGOU

Mise en place de vidéo protection.

DATE DE REPONSE 06/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS