International

Avec BYD, Faurecia siège en Chine

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Faurecia croit fort au potentiel de la Chine. Pour s’y faire une place de choix, l’équipementier multiplie les coentreprises. Dernière en date, celle créée avec BYD, spécialiste des batteries devenu un géant mondial de la voiture électrique. Ensemble, les deux acteurs entendent « développer et produire des solutions avancées de sièges pour les marques affiliées de BYD ». Ils visent un chiffre d’affaires de 2,4 milliards de yuans (312 millions d’euros) à l’horizon 2020. Une double aubaine pour Faurecia, qui peut ainsi « pénétrer le marché des véhicules à énergie alternative et accélérer sa croissance avec les constructeurs chinois, qui représenteront 40 % des ventes totales du groupe en Chine d’ici à 2020 », se[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte