Avec Bartolomeo, Airbus et l'ESA veulent ouvrir l'ISS aux expériences d'opérateurs privés

Airbus a signé un partenariat public-privé avec l'ESA afin de réaliser, lancer et exploiter Bartolomeo. Grâce à cette plate-forme Airbus, va proposer "aux organisations institutionnelles et privées un moyen rapide et économique de transporter leurs expériences dans l’espace sous forme de charges utiles externes", explique Olivier Juckenhöfel, le directeur Systèmes orbitaux et Exploration chez Airbus.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Avec Bartolomeo, Airbus et l'ESA veulent ouvrir l'ISS aux expériences d'opérateurs privés
Airbus prévoit de lancer la plate-forme Bartolomeo dans le compartiment non pressurisé d'un véhicule de ravitaillement de la Station spatiale international (ISS) en mai 2019.

Airbus a annoncé mercredi 7 février avoir signé un partenariat public-privé (PPP) avec l'ESA portant sur la réalisation, le lancement et l'exploitation de la plate-forme pour charges utiles Bartolomeo. Cette dernière, portant le nom du petit-frère de Christophe Colomb, doit être lancée en mai 2019 dans le compartiment non pressurisé d'un véhicule de ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS).

C'est l'ESA qui sera en charge de l'installation de la plate-forme. Celle-ci sera fixée au module européen Columbus de l'ISS lors d'une activité extravéhiculaire. Le système permettant de fixer Bartolomeo au module Columbus à l’aide des robots de l’ISS est développé par Airbus et son partenaire Oceaneering Space Systems basé à Houston (Texas, Etats-Unis).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Puis, Airbus s'occupera de l'exploitation de la plate-forme et de l'intégration des charges utiles. En tout Airbus va investir près de 40 millions d'euros dans le développement, la construction et le lancement de Bartolomeo.

Un accès rapide à l'orbite basse

Mais à quoi exactement va servir Bartolomeo ? Cette plate-forme rattachée à l'ISS propose "aux organisations institutionnelles et privées un moyen rapide et économique de transporter leurs expériences dans l’espace sous forme de charges utiles externes", explique dans un communiqué Olivier Juckenhöfel, le directeur Systèmes orbitaux et Exploration chez Airbus. Bartolomeo offre la possibilité d'accéder à l'orbite basse afin de mener des expériences dans des domaines variés tels que l'observation de la Terre, les démonstrateurs technologiques, l'astrophysique et l'héliophysique.

Grâce au nouveau système GOLD (General-purpose Oceaneering Latching Device), développé par Oceaneering Space Systems, Bartolomeo dispose de douze emplacements pour charges utiles de 125 kg et 0,5 m³ maximum. Ces charges utiles ne requièrent aucun entretien de la part des astronautes.

Un service de mission spatial tout-en-un

"L’ISS est l’un des centres de recherche de l’humanité les plus fascinants et avec Bartolomeo et le concept de service unique d’Airbus, nous pourrons très prochainement proposer des capacités accrues à des utilisateurs plus nombreux dans davantage de domaines", explique David Parker, le directeur Exploration humaine et robotique au sein de l’ESA.

En effet, Airbus va proposer un service de mission spatial tout-en-un. Du lancement à l'installation en passant par l'exploitation spatiale, les transferts de données et le retour de l'expérience sur Terre : le groupe aéronautique s'occupera de tout. Les utilisateurs auront seulement à se concentrer sur leur charge utile. Airbus promet même d'être en mesure de lancer les charges utiles 18 mois après la signature du contrat. Les premières pourront être lancées au cours du deuxième semestre 2019.

Léna Corot Journaliste à L'Usine Digitale

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS