Avec 25% de croissance en 2015, Casablanca Aéronautique poursuit sa montée en régime, tirée par Airbus

Après une extension de ses capacités, l’activité de la filiale marocaine du groupe Auvergne Aéronautique a bondi de 25% l’an dernier. La croissance devrait un peu ralentir cette année pour ce spécialiste de l’assemblage et du traitement de surface. En vue, pour cette entreprise basée à Casablanca: un doublement de l'activité d'ici à cinq ans.

Avec 25% de croissance en 2015, Casablanca Aéronautique poursuit sa montée en régime, tirée par Airbus
Site de Casa Aero à Nouaceur

Activité au beau fixe pour Casablanca Aéronautique.

La société, filiale marocaine du groupe Auvergne Aéronautique, a vu son activité progresser de 25% sur l'année 2015, a indiqué à L'Usine Nouvelle, Laurent Guth, son directeur général rencontré à l'occasion du Marrakech Air Show où elle était exposante.

Spécialisée à la fois dans la chaudronnerie, l’assemblage et le traitement de surface, cette entreprise est installée sur la zone industrielle Aeropole, à Nouaceur près de l’aéroport Mohammed V de Casablanca.

"Notre croissance résulte de nos investissement de capacité ces dernières années et surtout de la montée en puissance des productions liées aux programmes d’Airbus comme l’A350 ou l’A320neo", indique à L’Usine Nouvelle, Laurent Guth. "A cela, s’ajoute le nombre croissant d’industriels aéronautiques présents au Maroc et que nous servons avec nos différents métiers".

La société, a par exemple déjà noué des relations commerciales suivies au Maroc avec Bombardier qui a ouvert l’an dernier une usine de composants d'aérostructure à Casablanca sur la zone franche Midparc toute proche du site de l'entreprise.

Pour accompagner sa montée en régime Casablanca Aéronautique a même réalisé l’an dernier une quarantaine d’embauches pour porter son effectif à environ 300 salariés.

La croissance devrait un peu ralentir cette année "Après la phase d’industrialisation, certains programmes parviennent à la vitesse de croisière" expose Laurent Guth en forme d'explication.

l'activité de la société a été multipliéE par 3,5

Mais ces cinq dernières années, l'activité de la société a été multiplié par 3,5. Et, globalement, "notre chiffre d'affaires devrait encore doubler dans les cinq ans à venir". Un élement de soutien de l'activité du groupe français aujourd'hui sorti d'une passe difficile.

Sans lien avec son activité au Maroc, Auvergne Aéronautique avait en effet connu voilà quelques années des difficultés financières avant d'être racheté aux anciens actionnaires en 2013 à 100% par le fonds d'investissement français spécialisé dans l'aéronautique ACE Management.

Pour rappel, au Maroc Casablanca Aéronautique opére sur deux marchés distincts. Le premier est le traitement de surface, une activité tournée à 95% sur le marché local, même si groupe a commencé à réaliser ponctuellement des opérations pour des clients situés en France.L’autre activité se rapporte à la production de pièces de tôlerie légère - chaudronnerie pour Airbus ou Dassault notamment, à quoi s’ajoute une activité d’assemblage de sous-ensembles.

Le traitement de surface dans lequel le groupe a beaucoup investi ces dernières années emploie une centaine de salariés, la chaudronnerie environ 150 et l’assemblage une cinquantaine.

La plupart de l’effectif, y compris les nouveaux embauchés ont suivi une période de formation à l’Institut des métiers de l’aéronautique (IMA) géré par la profession (GIMAS) et situé tout près de l’usine.

Outre sa montée en puissance, la nouveauté pour la société est l'implantation au Maroc de nouveaux opérateurs dans le traitement de surface (Lelma, EFOA...). Alors qu'elle était une des pionnières en la matière, elle affronte désormais quatre concurrents.

"A ce stade, il y a plutôt une surcapacité, même si cela reste gérable", note Laurent Guth en poursuivant : "Cela correspond au développement et l'approfondissement progressif de l'industrie aéronautique au Maroc, ce dont on ne peut que se réjouir et qui est d'ailleurs, selon moi, assez unique dans le monde comme modèle de développement sur un territoire de ce type".

De quoi encore donner des ailes à "Casa Aéro".

A Marrakech, Pierre-Olivier Rouaud

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS