Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Avantium, le spécialiste du plastique biosourcé, va construire une usine en Europe

Marine Protais , ,

Publié le

Avantium, la jeune entreprise spécialiste du plastique 100% biosourcé, va construire sa première usine en Europe en 2016. Elle espère commercialiser ses bouteilles en bioplastique d'ici à 2018, en collaboration avec Coca-Cola, Danone et Apla.

Avantium est certainement l'entreprise qui incarne le mieux l'essor de la bio-économie néérlandaise. Cette biotech établie à Amsterdam née d'un spin off de Shell en 2000, est en train de passer du démonstrateur à la véritable usine. Plusieurs grands groupes sont déjà entrés à son capital comme Coca-Cola et Danone. L’entreprise construira sa première usine en Europe courant 2016, mais n’a pas encore annoncé son implantation exacte. Cette usine produira du PEF (polyéthylène-furanoate), un plastique 100% biosourcé, fabriqué à partir d’amidon et de sucre, grâce à un procédé inventé par Avantium et baptisé YXY.

Contrairement au PET biosourcé, le PEF ne ressemble pas au PET classique, ce n’est pas la même molécule. "Le PEF est plus résistant à la chaleur et aux chocs, explique Dr Ed de Jong, vice-président développement d’Avantium. Il laisse aussi moins de gaz entrer et sortir, par exemple pour le Coca-Cola, il est essentiel que le CO2 reste à l’intérieur de la bouteille pour conserver les bulles. Notre idée c’est que le PEF remplace non seulement le PET, mais aussi les canettes en aluminum, le carton et les bouteilles en verre", projette Dr Ed de Jong.

Commercialisation de bouteilles en plastique 100% biosourcé en 2018

Avantium espère commercialiser, en collaboration avec Coca-Cola, Danone et Apla, ses bouteilles en PEF d’ici 2018. Son usine pilote de Geleen permet la production de FDCA biosourcé, la molécule qui est utilisé pour la production du bio-plastique PEF avec des industriels, ce plastique est ensuite utilisé pour des tests impliquant la R&D de chaque partenaire ou entreprise intéressée par les possibilités de PEF.

Les locaux tout neuf d’Avantium, ses 145 employés, son projet d’usine, ses levées de fond, laissent penser que le chemin du succès est tracé pour l’entreprise. Pourtant une part d’incertitude persiste. "Les investisseurs hésitent en général beaucoup avant d’investir dans une nouvelle technologie, lorsque les prix du marché ne sont pas stables," avance Dr Ed de Jong.

Marine Protais
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle