Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Avant la présidentielle, WWF demande des engagements concrets aux candidats

Olivier Cognasse , ,

Publié le

L’ONG WWF ne souhaite pas prendre position en faveur de tel ou tel candidat, mais veut que les candidats s’expriment sur leurs projets et se donnent les moyens pour mettre en œuvre la transition énergétique.

Avant la présidentielle, WWF demande des engagements concrets aux candidats
Pascal Canfin, Président de WWF France
© Flickr c.c.

"Se fixer des objectifs avec la Loi de transition énergétique, c’est un première étape, remarque Pascal Canfin à l’occasion d’une conférence de presse qui a eu lieu mardi 24 janvier 2017. Mais ensuite, il faut un business plan." Le Président de WWF France regrette l’absence de plan de financement, notamment sur la mobilité durable. "Il manque 15 milliards d’euros pour atteindre l’objectif de 2°C, dont 5 milliards provenant du public et 10 milliards du privé." Et de rappeler que l’on est prêt à dépenser des sommes astronomiques pour le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-landes (Loire-Atlantique), alors que pas "une compagnie aérienne ne demande cet aéroport."

Une clause pour l’EPR britannique passé sous silence

WWF veut également des engagements des candidats sur la réduction de la part du nucléaire à 50% de la production d’électricité. Une énergie qui va coûter très cher à la France, notamment au Royaume-Uni. "Il existe une clause dont personne ne parle. Si la centrale d’Hinkley Point est livrée avec un seul jour de retard, le prix garanti tombe. Quand on voit le retard pris à Flamanville…", s’inquiète Pascal Canfin. Heureusement, que cette clause n'existe pas et que le retard ne ferait que diminuer légèrement le retour sur investissement d'EDF. Il fait aussi preuve d’une certaine mauvaise foi sur le charbon en évoquant le fait que les Français ne devraient pas faire la leçon aux Allemands, car il nous reste "5 centrales". Un chiffre erroné, car seules trois sont aujourd’hui en service. Et surtout notre situation n'est en rien comparable avec celle de nos voisins d’Outre-Rhin. L'Allemagne est le 4ème consommateur de charbon au monde avec 236 millions de tonnes et elle domine largement l’Europe avec 72 centrales actives.

Les candidats seront invités à répondre aux questions des internautes sur Facebook. Emmanuel Macron (le 9 février) et Yannick Jadot (le 14 février) inaugureront l’exercice. En soutien, WWF a commandé un sondage à l’Ifop qui indique que 73% des français souhaitent que le prochain Président et son gouvernement "tiennent les engagements pris dans le cadre de la COP21". Un sondage qui montre que les Français sont très attachés à la Loi de transition énergétique. 72% soutiennent même la réduction de la part du nucléaire de 75 à 50% dans la production d’électricité et 77% souhaitent que le prochain gouvernement soutienne en priorité les énergies renouvelables.

WWF se lance dans le crowdacting

Pour 2017, WWF veut continuer à suivre les 25 entreprises françaises qui ont le plus fort l’impact sur la biodiversité et notamment pour voir les efforts qu’elles ont entrepris depuis l’étude de 2016. L’ONG va suivre un certain nombre de combats et continuer à accompagner entreprises et villes, grâce à des partenariats liés à des engagements sur l’environnement. C’est notamment le cas avec Paris pour les Jeux Olympiques de 2024, dont le dossier de candidature doit être bouclé le 3 février. "Nous avons travaillé six mois avec le GIP (groupement d’intérêt public) pour définir le projet. Nous sommes très satisfaits, car jamais nous n’avons vu de telles ambitions pour un dossier de candidature", se félicite Pascal Canfin.

Enfin, WWF veut fédérer les engagements individuels, profitant du fait qu’elle est l’ONG la plus fédératrice avec une communauté de 800 000 "supporters". Elle va lancer le crowdacting, une communauté d’actions, d’influence et d’impact. C’est une infrastructure digitale qui permet de regrouper les initiatives personnelles pour avoir plus d’influence dans la lutte en faveur de la planète, de mettre à disposition des internautes des données et des services. Une application gratuite - dont les bases de données de l’Ademe,  l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, seront intégrées - permettra d’agir au quotidien dans ses achats responsables.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle