L'Usine Aéro

Aux universités d’été de Toulon, une Défense à reconstruire

Hassan Meddah

Publié le

Parlementaires, industriels et militaires se réunissent pour les universités d’été de la Défense à Toulon, les 4 et 5 septembre. Deux jours avec un objectif: resserrer les rangs avant des échéances cruciales pour le budget des armées et après la reprise en main autoritaire par l’Elysée des questions militaires.

Aux universités d’été de Toulon, une Défense à reconstruire
Florence Parly, ministre des armées, devrait rappeler l'objectif de porter l'effort de défense à 2% du PIB lors des universités d'été de la Défense à Toulon
© DR.

Des universités d’été qui tombent à pic pour la communauté de la Défense. Parlementaires des commissions des forces armées, industriels de l’armement et militaires se retrouvent à Toulon les 4 et 5 septembre. Cette 15ème édition sera toutefois particulière à plus d’un titre.Tout d’abord par le contexte. Le nouvel hôte de l’Elysée, Emmanuel Macron, a profité de l’été pour rappeler que c’était lui et lui seul le patron des armées. Pas question de voir une tête dépasser.

Résultat : la démission en plein été du chef d’Etat-major, Pierre de Villiers qui n’avait pas apprécié d’apprendre la réduction de 850 millions d'euros du budget des armées pour 2016 alors que ses troupes n’avaient jamais été autant sollicitées, avec 30000 soldats mobilisés en opérations extérieures ou sur le territoire national avec l’opération Sentinelle.

Le président de la République assume pleinement cette crise et ne souffre pas qu’on mette en doute son objectif de porter l’effort de défense à 2% du PIB. Le ton a changé également avec l’hôte de l’Elysée qui refuse d’apparaitre comme un chef des armées faible. "Les armées ne font pas ce qu'elles veulent, elles ne sont pas autopilotées", a-t-il dit lors de son interview accordé au Point fin août.

une nouvelle équipe de France de la Défense

Ces universités seront aussi particulières parce qu'au-delà du président-chef des armées, les têtes de l’équipe de France de la Défense ont changé. L’Elysée à fait le ménage et nommé des nouveaux responsables aux postes clé des armées. Florence Parly fera ainsi sa première apparition aux universités d’été de la Défense en tant que ministre des Armées. Sans véritable expérience du monde militaire, sa mission ne sera pas simple: succéder à Jean-Yves Le Drian qui faisait l’unanimité auprès des militaires et des parlementaires.

Autre nouveau visage : Joël Barre, le nouveau délégué général à l’armement, transfuge du CNES. L’homme est déjà sous pression. Sa tutelle lui demande de gérer plus efficacement les grands programmes d’armement, et de mieux tirer profit des nouvelles technologies numériques. Les participants auront aussi l’occasion de découvrir le nouveau chef d’état-major François Lecointre. Chez les députés également, les têtes ont changé suite aux élections législatives largement remportées par le parti de La République en Marche.

objectIF: 50 milliards d'euros en 2025

Dans ce contexte, l’objectif sera clairement de resserrer les rangs avant des échéances cruciales pour le budget des armées. Le président a donné la grande direction : porter à 2% le budget des armées d’ici à 2025, soit 50 milliards d’euros à cette échéance contre 32,7 milliards cette année. Des garanties ont déjà été données comme l’engagement d’une augmentation de 1,6 milliard d’euros par an durant tout le quinquennat.

Les industriels ont d'ailleurs apprécié la promesse de Florence Parly, au moment des universités d’été du Medef, d’augmenter de 30% le budget des études et travaux amont à 1 milliard d’euros. Reste qu’il faudra traduire l’ensemble de ces objectifs dans une loi de programmation militaire. Les sénateurs souhaitent un calendrier rapide avec un dépôt de projet de loi dès cette année.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte