Aux Ulis, Areva H2Gen inaugure la première usine d’électrolyseurs en France

La France se dote de sa première usine d’électrolyseurs aux Ulis (Essonne). Elle a été conçue et financée par Areva H2Gen, une société portée par Areva, l’Ademe et Smart Energies.

Partager

Aux Ulis, Areva H2Gen inaugure la première usine d’électrolyseurs en France

Vendredi 24 juin, Areva H2Gen a célébré aux Ulis (Essonne) le démarrage de son usine de production d’électrolyseurs à membrane échangeuse de protons (électrolyse PEM : Proton Exchange Membrane). C’est la première unité de ce genre en France. Ces matériels permettent, à partir d’eau et d’électricité, de produire de l’hydrogène qui est ensuite exploité sous forme gazeuse ou liquide. Cette nouvelle usine s’étend sur 2 800 mètres carrés, dont un laboratoire de 500 mètres carrés. Elle représente un investissement de 2,5 millions d’euros. Elle doit produire 30 électrolyseurs par an allant de 25 à 600 kW, destinés au monde entier.

L’hydrogène est un allié naturel de la transition énergétique, il permet par exemple de stocker les surproductions d’électricité d’origine renouvelables. Cet hydrogène peut ensuite être utilisé pour produire à nouveau de l’électricité, être injecté dans les réseaux de gaz ou encore être utilisé comme carburant sans émettre de CO2. Ce sont toutes ces applications que promet Areva H2Gen avec ses électrolyseurs.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

25 ans de R&D

Pour surfer sur la croissance mondiale de ces marchés, Areva H2Gen mise sur les très bons rendements affichés par sa technologie qui dépassent 70 %. Ces performances sont le fruit de 25 ans de R&D au sein des trois entités qui ont fondé Areva H2Gen en mai 2014 : Areva, Ademe et Smart Energies. Il faudra quand même rattraper les voisins allemands très en avance sur le sujet de l’hydrogène.

Aujourd’hui, l’entreprise affiche un carnet de commandes de 10 millions d’euros mêlant des projets en France, comme le projet Myrte en Corse, et en Europe. En 2015, l’entreprise a affiché un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros et comptait une vingtaine de salariés.

Ludovic Dupin

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS