L'Usine Aéro

Aux Emirats, l'Eurofighter vient concurrencer le Rafale

,

Publié le

Alors que certains espéraient la première vente à l'export du Rafale ce week-end lors du salon de Dubaï, les officiels des Emirats ont créé la surprise en demandant une contre-proposition au consortium Eurofighter.

Aux Emirats, l'Eurofighter vient concurrencer le Rafale © Dassault

Les Emirats Arabes Unis, potentiel acheteur du Rafale de Dassault, ont demandé au consortium européen Eurofighter de faire une contre-proposition. Les négociations avec Dassault durent pourtant depuis des années, un accord est même attendu prochainement.

Les Emirats ont pourtant demandé au Royaume-Uni, qui utilise l'Eurofighter, de l'informer des capacités de ce chasseur. Cette demande d'informations a débouché sur la demande d'une contre-proposition au consortium européen. "Nous travaillons dur pour présenter une réponse", ont déclaré des représentants d'Eurofighter.

Chez Dassault, on assure qu'il s'agit d'une tactique pour négocier à la baisse le prix du Rafale. En 2010, les mêmes officiels des Emirats avaient demandé des informations techniques à Boeing, faisant croire à un intérêt pour le F/A-18 Super Hornet. Mais cela n'avait pas été plus loin, et le Rafale est resté seul en lice.

Jusqu'à présent, Abou Dhabi négocie de gré à gré (sans appel d'offres) avec Dassault. Le constructeur français a déjà équipé une partie de sa force aérienne en Mirage 2000.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte