Aux 24 Heures du Mans, les femmes sont partout sauf sur la piste

Pas de femme pilote sur la piste de la plus célèbre des courses d’endurance automobile. Le Mans vient pourtant de se doter d'un Pavillon des Femmes.

Partager
Aux 24 Heures du Mans, les femmes sont partout sauf sur la piste

La musique d’ambiance couvre le bruit des bolides. A l’entrée du tout nouveau Pavillon des femmes, le stand photo se loge dans un coupé Mercedes 190. Assises au volant, ces dames pourront voir leurs cheveux voler au vent grâce à la soufflerie actionnée pour l’occasion. L’inauguration du Pavillon, jeudi 11 juin, était la seule occasion où les hommes étaient tolérés. Leur présence est désormais interdite. Tout a été pensé pour que la femme se sente dans son élément, celui de la beauté. La fausse bonne idée magnifie les clichés : coupes de champagnes, boutiques souvenirs en cas de pulsions shopping et last but not least de nombreux stands "de massage hydrojet, de maquillage, coiffures et pose de vernis" réalisés par trente élèves de l’école d’esthétique du Mans.

C’est vrai que l’on fait preuve d’un zeste de mauvaise foi : un simulateur de conduite a aussi été installé. Des voitures sont également exposées afin de magnifier le rôle des femmes dans les sports mécaniques. L’Inaltera utilisée par Christine Beckers lors de ses quatre participations au Mans, entre 1973 et 1977, n’a pas pris une ride. "Je ne me rendais pas compte", confie-t-elle, devant une photo d’époque accrochée au mur. Pierre Fillon, président de l’Automobile Club de l’Ouest (ACO), vante dans son discours d’inauguration convenu "ces femmes qui ont toutes leur place dans le projet de l’ACO" achevant d’un visionnaire: "Je rêve de femmes, de femmes pilotes aux 24 Heures du Mans."

Sois-belle et tais toi


Car le Pavillon des femmes est inauguré une année où aucune femme ne figure parmi les 56 équipes au départ de l’épreuve. Un comble alors qu’elles étaient 10 à prendre le départ de l’épreuve en 1935, record historique. Le sexe dit faible est donc aujourd’hui partout aux 24 heures du Mans, sauf sur la piste. Véronique Blanchard, team manager d’Ibanez Racing, reconnaît sans ambages que "les mentalités n’ont pas toutes encore évoluées", racontant l’anecdote quasi quotidienne d’hommes hautains qui ne conçoivent pas qu’une femme puisse "préférer bosser dans un semi-remorque avec des mécanos sans compter ses heures plutôt que de rester tranquille dans un bureau".

Isabelle Villeret est anesthésiste dans la vie civile et bénévole sur le circuit où elle coordonne les moyens médicaux de la piste. Elle avoue ne pas apprécier plus que cela le sport auto mais adhère à l’esprit du Mans. Lydie Riou, commissaire de piste bénévole et contrôleuse des impôts (cela ne s’invente pas), reconnaît que les femmes sont souvent cantonnées à des rôles de faire valoir dans les sports mécaniques. Sans parler de celles qui remettent les trophées, des hôtesses castées sur leurs physiques et surtout des femmes de pilotes présentes pour l’occasion. Pour parfaire le tableau, Miss 24 heures du Mans était là pour l’occasion. Ce serait drôle si c’était du second degré. Curieuse vision du féminisme au sein des sports auto. Sois-belle et tais-toi.

Adrien Schwyter

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

62 - Boulogne-sur-Mer

Démolition de bâtiments et de hangars à Capécure - Port de Commerce

DATE DE REPONSE 26/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS