Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Auvergne (18 juillet 2002)

, , , ,

Publié le

Dossier

· 55 projets annoncés ou achevés entre mi-2001 et mi-2002, soit 3.4 % du total France.
· 534,64 millions d'euros engagés, soit 1.3 % du total France.
· 654 emplois envisagés à terme, soit 1.0 % du total France.


> Mini-portrait
> 6 investissements marquants
> 5 points noirs
> Les autres investissements


Un maintien de la forme

· Les bons points dans l'industrie vont vers les secteurs de l'agroalimentaire et de la santé.
· Les PME se montrent de plus en plus tentées par les délocalisations.


Bien que Wavin dans l'Allier (tubes et raccords en PVC) annonçait, fin 2001, " un premier trimestre blanc pour 2002 ", exsangue d'investissements et de décisions stratégiques, les inquiétudes engendrées par les attentats du 11 septembre semblent avoir été surmontées. A l'instar de nombreux intervenants locaux, les analystes de la Banque de France le soulignent : " Il n'y a pas eu d'hécatombe dans les entreprises et, dès octobre, nous avons constaté un sursaut dans le niveau de production de l'industrie. Aujourd'hui, nous sommes dans une période de stabilité ".
A la Drire, Philippe Guinard, directeur régional, se montre encore plus serein, lorsqu'il se réfère à l'automne dernier : " Les chefs d'entreprises étaient dans une phase de prudence raisonnée. Mais, depuis avril-mars, il y a plus de dossiers de demandes d'aides sur l'investissement productif et sur le transfert de technologies, même si l'on peut supposer que certains de ces programmes étaient déjà envisagés. "



Sur le terrain, les transporteurs, en particulier sur l'agglomération de Clermont-Ferrand (Puy de Dôme), sont entrés dans une phase de modernisation de leurs unités et d'accroissement de leurs capacités de traitement. Les secteurs de l'agroalimentaire et de la santé marquent également la dynamique de l'industrie locale. Leclerc et Volvic engageront plus de 45 millions d'euros sur deux programmes d'embouteillage d'eau de source et d'eau minérale aromatisée et sonnent le retour en force de cette industrie en Auvergne.
Moins médiatique, le dossier de Cyclopharma serait encore plus prometteur en termes d'emplois et de potentiel industriel si l'on en croit Jean-Marc Vernière, directeur général de la Sofimac (capital développement). Cette start-up inaugurera, début 2003, un cyclotron pour la fabrication de traceurs et, surtout, négocie depuis quelques mois l'utilisation d'un réacteur nucléaire sud-africain qui lui permettrait depuis Clermont-Ferrand, de s'installer dans le trio de tête européen des fabricants de principes actifs pour les traitements anti-cancéreux.
L'Auvergne n'est pas devenue subitement un eldorado économique même si Stéphane Jaouen, directeur de l'Agence régionale de développement, reconnaît détenir en portefeuille de " très beaux projets " de dimension internationale. Comme partout en France, les défaillances se sont succédées : dans la mécanique avec le démantèlement de Sotralem dans l'Allier et le dépôt de bilan d'AMV en Haute-Loire ; en biotechnologie, avec la liquidation de Digestar ; et dans le traitement de surface, où PEM en Haute-Loire a dû licencier après des années de croissance.
La région subit autant la dynamique de délocalisation qui touche des entreprises familiales jusque-là attachées à investir dans leur bassin d'origine. Exemple de ce mouvement, la région d'Ambert dans le Puy de Dôme, regroupe une poignée de PME, souvent leaders nationaux et européens, dont les dirigeants regardent de plus en plus vers l'étranger. Joubert, spécialiste mondial des sangles élastique et Omerin, fabricant de tresses et de câbles électriques, ont déjà ouvert une unité en Tunisie et leur voisin et concurrent, Plastelec, pourrait suivre le même chemin, délaissant Ambert pour des raisons " administratives et fiscales ".
Le directeur de la CCI, Michel Bronet résume avec fatalisme la situation : " Dans nos petits bassins, les 35 heures ne nous ont pas aidés, c'est certain ". Pour la première fois, l'Auvergne laisse filer une partie de ses forces vives.

Vincent RIBEROLLES



MINI-PORTRAIT

François Lacoste, P-dg de NSE à Riom (63)

Il sauve l'ex. site de Matra Systèmes et Information

François Lacoste, le P-dg du holding NSE, a repris l'usine Matra Systèmes et Information, ancienne filiale de EADS basée à Riom (Puy de Dôme) et spécialisée dans les équipements électriques et électroniques destinés à la Défense. Condamnée à disparaître suite à un plan de réduction d'effectifs chez Matra France et à une chute des commandes, l'unité est repartie dès février 2002 avec 103 salariés sur les 165 qu'elle comptait.
Grâce à cette reprise, François Lacoste complète un groupe fort de 600 salariés, diversifié autour de la maintenance électronique et informatique, le câblage pour l'aéronautique, l'étude et la réalisation de système dédiés aux réseaux de vidéocommunications. NSE fondée en 1983 à Nizerolles dans l'Allier, par celui qui était alors éleveur de moutons, détient désormais un outil unique dans la région qui disposait des agréments " secret et confidentiel Défense " : un atout pour développer la fonction Etudes dans le groupe.



6 INVESTISSEMENTS MARQUANTS
 

Bosch Systèmes de freinage (Allemagne)
Automobile
Une nouvelle gamme de freins

L'usine à Yzeure (03) de l'équipementier allemand produira une nouvelle génération de freins ABS, pour laquelle plus de 6 millions d'euros seront engagés sur le site d'ici octobre 2002. Une machine à usinage est en activité depuis mars et deux lignes d'assemblage seront prêtes cet automne. La capacité de production passera de 10 000 à 12 000 unités par jour. Le niveau de l'effectif restera constant à 450 salariés.

Jonhson Controls Automotive Electronics (Etats-Unis)
Electromécanique
Davantage d'injecteurs à essence

L'équipementier américain concentre sa fabrication d'injecteurs à essence pour l'automobile sur Brioude (43), en rapatriant sa production depuis les sites de Greenville aux Etats-Unis et de Sainte-Florine (43). L'ancienne usine de Sagem bénéficie ainsi d'un programme de développement conséquent. Une centaine d'emplois vont être créés et 4,375 millions d'euros seront investis d'ici la fin de l'été 2002 pour cette fabrication destinée aux moteurs Diesel de PSA Peugeot Citroën. Le site actuel compte une cinquantaine de salariés affectés au montage de capteurs électroniques pour l'automobile.

Pechiney Issoire (France)
Métallurgie-Sidérurgie
Hausse de capacité et de récupération des déchets

L'usine de plaques d'aluminium d'Issoire (63), filiale de Pechiney-Rhénalu, a investi dans un four de trempe vertical, un four de revenu et dans l'extension du hall d'usinage. Ce plan achevé début 2002, d'un montant de 13 millions d'euros, permet au site de suivre le développement de son partenariat avec Airbus Industrie et de répondre à la demande de l'avionneur en matière d'ailes pré-usinées. Pechiney Issoire s'est également engagé dans un programme intensif de récupération des copeaux d'aluminium.

Scamark (E. Leclerc, France)
Agroalimentaire
Pour embouteiller l'eau de source

Le distributeur, par l'intermédiaire de la centrale chargée du développement des produits à marque de distributeur, la Scamark, investira près de 15,24 millions d'euros dans une usine d'embouteillage d'une surperficie de 10 000 mètres carrés à Laqueuille (63). Cette unité pourra sortir chaque année près de 300 millions de cols. Cette eau de montagne sera également présente dans les magasins Système U en remplacement des eaux conditionnées jusqu'à maintenant par les grands embouteilleurs du marché. Opérationnelle entre septembre 2003 et mars 2004, l'unité emploiera une trentaine de personnes.

Aventis Pharma (France)
Pharmacie
Un nouveau principe actif

Le site de Vertolaye (63), spécialisé dans les principes actifs pour les médicaments, engage 16 millions d'euros dans la modernisation de ses équipements avec une mise à niveau en matière de sécurité et de BPF. Par ailleurs, l'usine se prépare à accueillir, cette année, la production du principe actif d'un médicament anticancéreux.

Michelin (France)
Pneumatiques
Maintient du niveau d'investissement

Le manufacturier tire encore l'investissement industriel sur l'agglomération clermontoise (63), avec une enveloppe prévisionnelle de 179,6 millions d'euros (adaptation machines, bâtiments, informatique et environnement). Globalement, sur l'ensemble des sites français, Michelin annonce un engagement de 230 millions d'euros, soit un peu plus que les investissements réalisés en 2001 (227 millions). En terme d'emploi, le groupe a gelé une partie de son plan de 1 000 embauches : il attend l'issue du recours déposé par la CGT contre le plan de cessation anticipée d'activité touchant environ 250 salariés.


   


5 POINTS NOIRS

Citation

Christophe Tamet, P-dg de Plastelec

" Nous envisageons, depuis deux ans, l'extension de notre usine d'Ambert. Mais, la réglementation est telle que nous sommes prêts à aller voir ailleurs comme certains de nos concurrents, déjà présents en Tunisie. "

· Depuis deux ans, Plastelec à Ambert (63), l'un des spécialistes de la tresse et du câble électrique en France, diffère un programme d'extension pour 1,5 million d'euros. La question des normes en terme de construction, la difficulté à trouver un terrain adéquat et l'exemple du voisin et concurrent Omerin, qui a délocalisé une part de son activité en Tunisie, pourraient inciter le dirigeant de cette PME familiale de 80 personnes, à concrétiser son programme à l'étranger.

· Auvergne Maroquinerie à Saint-Flour (15) filiale de Fleurus dans l'Allier, a stoppé son projet de transfert et de doublement de son site qui avait été arrêté avant les attentats du 11 novembre. Elle subit la chute des commandes de LVMH, son principal donneur d'ordres. 50 emplois supplémentaires étaient prévus avec un investissement proche de 3,04 millions d'euros.

· Le groupe Sotralem, fabricant de machines et assembleur en mécanique à Montluçon (03) a été mis en liquidation en mai dernier après les défections successives de ses deux grands clients, Sidel et Pinguely-Hautelotte. 130 personnes ont été licenciées. La société MAT, filiale de Sidel a repris l'usine de Montluçon pour continuer l'activité assemblage-montage de machines d'extrusion.

· AMV (Royaume-Uni) fabricant d'outils tranchants pour l'industrie à Yssingeaux (43), a été placée en redressement judiciaire le 3 mai dernier. Depuis novembre 2001, le carnet de commandes a baissé de plus de 30 %. Plusieurs journées de chômage partiel ainsi que huit licenciements se sont succédés. Le site emploie encore 182 personnes.

· Digestar (France), l'une des start-up en biotechnologie du Biopôle Clermont-Limagne a été mise en liquidation judiciaire en novembre 2001. C'est la première grosse défaillance du pôle, due selon des experts financiers locaux à " des erreurs de management ". Digestar qui s'était spécialisée sur les maladies digestives employait douze ingénieurs et techniciens.




LES AUTRES INVESTISSEMENTS


Aéronautique-Armement-Construction Navale

Régional Compagnie Européenne Aéronautique (Air France, France)
2 millions d'euros

Aulnat (63)
Pôle de maintenance dédié aux Embraer par la compagnie spécialisée dans le voyage d'affaires.
Opérationnel fin 2001


Agroalimentaire

NaturFruit (Volvic/San Benedetto, France/Italie)
30 millions d'euros

Volvic (63)
Unité d'embouteillage d'eau minérale aromatisée en joint-venture entre Volvic et le minéralier italien San Benedetto.
2002

Cantavia (France)
12 millions d'euros

Aurillac (15)
Pôle d'abattage, de découpe et de conditionnement de viande porcine et bovine d'une capacité annuelle de 10 000 tonnes.
Opérationnel fin 2002
100 emplois

Comafruits (Comalait, Italie)
10,82 millions d'euros

Saint-Yorre (03)
Site de conditionnement de liquides alimentaires (jus de fruits, soupes, vins) en bricks pour ce spécialiste de la mise en bouteille de produits laitiers.
Opérationnel septembre 2001
30 emplois

Arrivé Auvergne (France)
6,9 millions d'euros

Saint-Germain-des-Fossés (03)
Reconstruction de l'abattoir repris au groupe Bourgoin par le volailler.
Opérationnel mars 2002

Limagrain (France)
3,81 millions d'euros

Riom (63)
Regroupement de plusieurs équipes de recherche sur le blé et le maïs dans un ensemble de 5 600 mètres carrés par le semencier mondial.
D'ici à octobre 2002

Sicaba (France)
1,25 million d'euros

Bourbon-l'Archambault (03)
Extension et modernisation des locaux de la coopérative spécialisée dans la viande bovine sous Label Rouge.
Courant 2002

Granger Bouguet Pau (Sopebsa, France)
1,22 million d'euros

Saint-Yorre (03)
Modernisation des lignes de production et augmentation de la capacité de ce spécialiste des préparations de fruits pour l'industrie alimentaire.
2002

Valporcs (France)
1 million d'euros

Saint-Flour (15)
Site spécialisé dans la découpe et la transformation de viande de porc de montagne.
Opérationnel avril 2002
15 emplois

Celnat (France)
0,915 million d'euros

Saint-Germain-Laprade (43)
Développement de l'activité de préparations (plats cuisinés, petits déjeuners...) et réduction des coûts de production pour cette entreprise de conditionnement de céréales biologiques.
Eté 2002

L'Escargot Courbeyre (France)
0,8 million d'euros

Aurillac (15)
Développement du site de l'entreprise de conditionnement d'escargots surgelés.
2002


Automobile

Peugeot Citroën mécanique de l'Est (France)
10,67 millions d'euros

Dompierre-sur-Besbre (03)
Ligne destinée à la fabrication de disques de freins chez le fondeur spécialisé dans les pièces de moteurs Diesel en fonte.
Opérationnel début 2002

Hautrifil (France)
2,33 millions d'euros

Hauterive (03)
Transfert des locaux dans un bâtiment de 5 300 mètres carrés et augmentation de capacité pour ce spécialiste des ressorts, câbles et fils pour les équipementiers de l'automobile.
2002-fin 2003


Chimie-Pharmacie

Laboratoires industriels de Vichy (L'Oréal, France)
11,3 millions d'euros

Vichy (03)
Réorganisation des ateliers de production, plate-forme logistique de 15 000 mètres carrés pour cette unité de produits cosmétiques.
2002-second semestre 2003

Adisseo (CVC Capital Partners, Royaume-Uni)
11 millions d'euros

Commentry (03)
Poursuite des investissements dans l'environnement, la productivité et la R&D pour cette usine d'additifs pour l'alimentation animale.
2002

Spinelix (France)
8 millions d'euros

Saint-Beauzire (63)
Préparation de systèmes de diagnostic en médecine prédictive sur l'ADN, les anti-corps et pour le dépistage de tumeurs cancéreuses, par cette start-up en biotechnologie.
2002-2004
50 emplois

Cyclopharma (France)
4 millions d'euros

Saint-Beauzire(63)
Unité de production, siège social et équipement d'un cyclotron par cette start-up spécialisée dans la production de traceurs (FDG), pour la médecine cancéreuse.
Fin 2002-début 2003
40 à 50 emplois à moyen terme


Electrique-Electronique

Sagem (France)
9,15 millions d'euros

Montluçon (03)
Accroissement de l'activité de fabrication de drones à usage militaire.
Opérationnel été 2002
80 à 100 emplois

Siemens-Metering (Siemens, Allemagne)
2 millions d'euros

Montluçon (03)
Modernisation des process et nouveaux produits dans cette usine de compteurs électroniques pour la mesure de l'énergie électrique.
D'ici à décembre 2002

Nizerolles Systèmes Electroniques (France)
1,5 million d'euros

Aulnat (63)
Hangar sur l'aéroport de Clermont-Aulnat pour des opérations de maintenance électronique d'avions civils par le groupe de maintenance informatique, et d'électronique, et d'étude de systèmes dédiés aux réseaux de vidéocommunication.
Opérationnel depuis septembre 2001.
30 emplois

Tresse et plastique Livradois (France)
1,08 million d'euros

Bertignat (63)
Usine relais et métiers à tresser pour cette société, spécialisée dans les gaines isolantes tressées en fibre de verre, qui se positionne sur les produits en carbone et polyamide.
Courant 2002

Aubrilam (France)
1 million d'euros

Brioude (43)
Agrandissement de l'unité de ce fabricant de matériel d'éclairage en bois.
Opérationnel novembre 2001


Matériaux-Bois-Papier

Banque de France (France)
40 millions d'euros

Chamalières (63)
Ligne feuille à feuille pour la fabrication des billets du marché extérieur à la zone euro.
2002

BSN Glasspack (Danone, France)
36 millions d'euros

Puy-Guillaume (63)
Transfert de l'activité du site de Givors avec la mise en service de cinq lignes de fabrication de pots alimentaires au sein de l'unité spécialisée dans les bouteilles en verre blanc pour le conditionnement du vin.
D'ici à mai 2003

Rockwool Isolation (Danemark)
6 millions d'euros

Saint-Eloy-les-Mines (63)
Amélioration de la productivité, arrivée de nouveaux produits acoustiques et coupe-feu chez le fabricant de panneaux isolants en laine de roche.
Opérationnel août 2002
10 emplois

Barbier (France)
4,57 millions d'euros

Sainte-Sigolène (43)
Augmentation des capacités, amélioration de la productivité de l'un des leaders français du film et de l'emballage plastique.
Fin 2002-début 2003

Rex Composites (France)
3,96 millions d'euros

Issoire (63)
Locaux productifs de 2 000 mètres carrés pour ce fabricant d'ensembles en matériaux composites.
2002

Veyrière (France)
3,35 millions d'euros

Arlanc (63)
Doublement de la capacité actuelle de 17 000 mètres cubes, avec installation d'une ligne de sciage chez ce spécialiste du bois de charpente.
Fin 2002-début 2003

V-Plast Industrie (France)
3,04 millions d'euros

Séauve-sur-Semène (43)
Structure pour la fabrication de films extrudés à plat à destination des articles de papeterie.
Opérationnel été 2001
20 emplois

Rhône-Alpes Emballages (France)
2,6 millions d'euros
Bas-en-Basset (43)
Poursuite de la modernisation du site par l'achat d'une seconde co-extrudeuse et la création de 300 mètres carrés de locaux administratifs pour ce spécialiste du film en polyéthylène pour les applications industrielles.
2002-2003

Livrabois (France)
2,28 millions d'euros

Arlanc (63)
Ligne de sciage de petits bois par ce fabricant de palettes " perdues ".
Opérationnel automne 2002
10 emplois

Leygatech (France)
1,52 million d'euros

Saint-Romain-Lachalm(43)
Renouvellement d'équipements et de périphériques chez ce. Fabricant de films techniques pour l'industrie.
2002

Celta (Rossmann, France)
0,66 million d'euro
s
Courpière (63)
Remplacement de matériels, amélioration de la sécurité et des mesures pour l'environnement chez ce fabricant de carton ondulé.
2002


Mécanique-Equipement de Production

Potain (Manitowoc, Etats-Unis)
10,36 millions d'euros

Moulins (03)
Doublement de la capacité de production de matures et de flèches, augmentation de la productivité dans l'usine spécialisée dans les grues à montage par éléments.
2002-2003

Mondon (France)
2,3 millions d'euros

Saint-Pal-de-Mons (43)
Transfert dans un nouveau bâtiment de 3 800 mètres carrés du constructeur d'enrouleuses et de dérouleuses pour la papeterie, l'industrie du textile et du film plastique.
Opérationnel depuis avril 2002

Slicom (France)
1,52 million d'euros

Clermont-Ferrand (63)
Achat de machines flexibles, augmentation des capacités de production et externalisation de l'activité aéronautique sur l'aéroport de Clermont-Ferrand par ce constructeur de machines spéciales.
2002-1er semestre 2003
15 emplois

JPM (Assa Abloy, Suède)
0,91 million d'euros

Moulins (03)
Machine de découpe au laser et îlot d'automatisation regroupant les fonctions de poinçonnage, de formage et de stockage chez ce leader de la serrurerie.
Opérationnel depuis mars 2002


Métallurgie-Sidérurgie

Aubert et Duval Alliages (Eramet, France)
10,21 millions d'euros

Les Ancizes-Comps (63)
Programme pluriannuel sur l'environnement, (élimination du transformateur au pyralène, création d'une décharge industrielle, dépoussiérage des deux fours, amélioration de la qualité des rejets en eau) sur le site de l'aciérie.
2002-2010

Siel-IPS (France)
2,74 millions d'euros

Lempdes (43)
Usine d'une surface de 6 500 mètres carrés pour le fabricant d'enseignes à base d'aluminium.
Opérationnelle depuis mars 2002

Les Forges de la Margeride (Halder Advance Bepa, Pays-Bas)
1,6 million d'euros

Hauterive (03)
Augmentation des capacités de production du site d'estampage et de matriçage.
2002
40 emplois

Moria (Taygeta, France)
0,8 million d'euros

Bourbon-l'Archambault (03)
Agrandissement des bâtiments et réorganisation des flux de production de ce spécialiste des appareils de chirurgie oculaire.
Opérationnel en mars 2002


Textile-Cuir-Habillement

RLD Hytex (France)
3,04 millions d'euros

Abrest (03)
Déménagement de l'activité de linge plat depuis Vichy sur son unité d'Abrest spécialisée dans les vêtements, pour cette blanchisserie industrielle.
2002-Début 2003

Bagages et Cuirs (Hermès, France)
2,75 millions d'euros

Sayat (63)
Transfert dans un site moderne depuis Cournon-d'Auvergne à Sayat (63) dans le Parc régional des Volcans d'Auvergne de cet atelier, spécialisé dans la couture sur machines d'articles de maroquinerie de luxe.
Entrée en production au printemps 2003
60 emplois sur trois ans

Janisset (France)
0,914 million d'euros

Monistrol-sur-Loire (43)
Développement des implantations à l'étranger, à Hong Kong et en Roumanie, et modernisation de l'usine française du spécialiste de la sangle technique.
2002-2003


Transport-Distribution-Logistique

Paris Aquitaine Transports (Getrasa, Espagne)
21,34 millions d'euros

Gerzat (63)
Achat de 40 camions pour la plate-forme logistique du transporteur.
2002

SMAT (France)
1,68 million d'euros

Gerzat (63)
Transfert de l'activité dans un bâtiment de 3 350 mètres carrés sur le parc logistique de Ladoux, à proximité d'un embranchement ferré de l'activité du transporteur de marchandises industrielles.
Opérationnel avril 2002

Thévenet (France)
1,38 million d'euros

Vichy (03)
Développement des capacités de stockage en froid négatif (5 000 mètres carrés) ainsi qu'en logistique (3 200 mètres carrés) sur le parc de Saint-Loup chez ce transporteur.
Opérationnel mars 2002 pour le froid et courant 2003 pour la logistique.
5 emplois

Multitransport (France)
1,25 million d'euros

Clermont-Ferrand (63)
Extension de la plate-forme de stockage sur 4 000 mètres carrés pour ce transporteur.
2002

Cottier (France)
0,915 million d'euros

Sainte-Sigolène (43)
Bâtiments de 2 500 mètres carrés destinés au stockage pour ce transporteur industriel.
D'ici à octobre 2002
4 emplois


Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle