AUTOMOBILEPSA : une nouvelle direction pour imposer le changementLe président du directoire de PSA, , vient de procéder à la nomination d'une toute nouvelle équipe de direction. Avec pour objectif la mise en place de la future organisation du groupe.

Partager

AUTOMOBILE

PSA : une nouvelle direction pour imposer le changement

Le président du directoire de PSA, , vient de procéder à la nomination d'une toute nouvelle équipe de direction. Avec pour objectif la mise en place de la future organisation du groupe.



Jean-Martin Folz a beau se refuser de prononcer le mot de " révolution ", c'est bien à une complète remise à plat de l'organisation du groupe que le président du directoire de PSA s'attelle. Et au pas de charge ! Habitué à fonctionner à " 8 000 tours en permanence ", selon un de ses collaborateurs, le nouvel homme fort du premier constructeur d'automobiles français n'a pas perdu son temps. En l'espace d'un mois, il a construit une nouvelle organisation, redessiné l'organigramme, et renouvelé totalement la direction générale du groupe. Jean-Martin Folz ne s'est pas contenté d'un simple jeu de chaises musicales. En procédant à la nomination d'une trentaine de nouveaux directeurs, le patron de PSA ne fait pas que consacrer l'arrivée d'une nouvelle génération de cadres, il confirme qu'une page de l'histoire du groupe est définitivement tournée. Illustration : l'annonce, à la surprise générale, d'une perte nette de 2,5 milliards de francs pour l'année 1997, contre 900 millions de bénéfices un an auparavant. En provisionnant 4,4 milliards de francs pour une mauvaise anticipation de change sur la livre, un désengagement de son implantation industrielle en Inde et la poursuite des plans sociaux décidés en 1997, Jean-Martin Folz n'a fait que réaffirmer l'urgence de son programme " croissance, innovation et rentabilité ". Le nouveau groupe sera organisé à partir d'une idée simple : deux marques commerciales bien distinctes (Peugeot et Citro'n) et un outil industriel intégralement mis en commun. Pour cela, le nouveau président n'a pas hésité à faire table rase du passé. Finies, les directions du personnel ou de la fabrication propres à chacune des marques ; disparue, la direction de la recherche ; supprimées, les directions des méthodes et des études... L'heure est à une profonde redistribution des compétences à l'intérieur du groupe. Avec deux principes directeurs : transversalité et réactivité. En concentrant toutes les compétences techniques du groupe sous sa seule direction, Jean Wolff apparaît comme l'un des hommes forts du nouveau dispositif. La nouvelle direction " technique et achats " qu'il dirige fusionne les quatre directions communes précédentes : les achats, la recherche, les méthodes et les études. En clair, toute la matière grise du groupe.

Les équipementiers davantage associés

" Cette organisation par métiers devrait nous permettre de nous concentrer sur nos compétences ", souligne Jean-Martin Folz. Et, parallèlement, d'associer plus efficacement les équipementiers. Réputé pour entretenir des relations difficiles avec ces derniers et pour conduire une politique d'achats avant tout repliée sur un panel de fournisseurs très fermé, PSA a décidé de leur adresser un signe fort. Le message a, semble-t-il, été entendu. "Cette réorganisation va dans la bonne direction ", se réjouit un de ces derniers. " Auparavant, les direction des achats et des études n'étant pas bien synchronisées, nous perdions beaucoup de temps et d'énergie dans le développement de produits ", poursuit-il. " Le comportement de PSA est manifestement en train de changer à notre égard ", confirme un autre fournisseur, qui, jusqu'à présent, n'était pas parvenu à se faire une place dans le panel. Comment cette direction technique et achats va-t-elle travailler avec celle de l'innovation et de la qualité ? La mission assignée à Robert Peugeot, et plus particulièrement à Pascal Hénault, est de retrouver au plus vite le chemin de la créativité. " Le but est de disposer d'une bibliothèque de projets prêts à l'emploi ", précise Jean-Martin Folz. Pour ce faire, même s'il ne dispose que d'une petite équipe d'une soixantaine d'ingénieurs, Pascal Hénault pourra mobiliser plusieurs " spécialistes métiers ", détachés par la direction technique et achat, le temps nécessaire au développement d'un projet.

La " plate-forme " : un concept managerial

Le deuxième grand axe de cette réorganisation est bien celui de " plate-forme ". Expression qu'il faut comprendre, dans l'esprit de Jean-Martin Folz, de deux façons distinctes. Mécanique, d'abord, puisque l'objectif de PSA est de mettre, avant quatre ans, 75 % des nouveaux véhicules sur uniquement trois bases roulantes. Avec ce que cela implique de mise en commun d'éléments mécaniques et de composants invisibles à l'oeil du consommateur. En langage managerial, mettre en place une " plate-forme " signifie insuffler un esprit " projet " tout au long de la durée de vie du véhicule. En réunissant toutes les compétences des métiers, les cinq équipes " plates-formes ", placées sous la direction de Roland Vardanega, auront la lourde responsabilité du suivi du prix de revient. Avec un oeil en permanence fixé sur la qualité et les délais. " Jusqu'à présent, Peugeot et Citro'n étaient en retard dans leur méthode de travail. Avec cette organisation, ils vont dans la direction déjà montrée par Renault. Mais, partant plus tard, ils peuvent très vite le doubler ", commente un équipementier, habitué à travailler avec les deux constructeurs.

L'harmonisation des statuts en ligne de mire

En attendant, reste la question délicate du social. Avec, en ligne de mire, la définition d'un statut commun à tous les salariés du groupe. Ancien directeur de fabrication de Peugeot et par ailleurs président du CCE, Jean-Louis Silvant aura donc la lourde tâche d'optimiser le plan de charge des différents sites du groupe, de renouer le dialogue avec les organisations syndicales et de négocier l'harmonisation des statuts. Rien de moins ! " Avec lui, on peut espérer que le social ne sera pas la cinquième roue de la voiture ", affirme, plutôt optimiste, Vincent Botazzi, délégué central CFDT de Peugeot. "Mais, pour l'instant, on n'y voit pas très clair. La direction veut aller très vite. Attention à ne pas avancer sans les hommes ni les organisations syndicales ", poursuit-il. Beaucoup de questions demeurent d'ailleurs en suspens : à quel rythme et jusqu'à quel degré Jean-Martin Folz va-t-il imposer cette nouvelle politique ? Pour l'heure, les organisations syndicales s'attendent à la création d'une nouvelle entité juridique regroupant tout l'outil industriel du groupe, aux côtés d'Automobiles Peugeot et de Citro'n. Dans les couloirs des bureaux d'études, l'ambiance semble plutôt à l'inquiétude. " On s'oriente vers des risques de tension ", pronostique Pierre Bevilacqua, de la CFE CGC.



Les hommes clés du dispositif industriel

Jean Wolff

Jean Wolff hérite d'une direction technique et achats qui regroupe les quatre directions communes précédentes : les achats, les méthodes, les études et la recherche. En clair, toute la matière grise du constructeur.

Roland Vardanega

La direction plates-formes, assumée par Roland Vardanega, a pour vocation d'insuffler un esprit "projet" tout au long de la durée de vie du véhicule. Avec une obsession : tenir les prix de revient.

Jean-Louis Silvant

La direction industrielle et relations humaines, sous la houlette de Jean-Louis Silvant, " véritable usine à gaz ", selon un syndicaliste, aura la tâche de négocier un statut social commun et de gérer l'outil industriel.





Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS