Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

AUTOMOBILELes revers de la spécialisation

Publié le

AUTOMOBILE

Les revers de la spécialisation



L'information a paru discrètement dans les journaux britanniques, et pourtant elle est d'importance ! La Barclays, banque d'une PME britannique sur quatre, a donné instruction à ses agences régionales pour qu'elles renforcent leur vigilance sur le secteur de l'automobile et n'accordent plus de nouveaux prêts aux industriels fournissant ce secteur sans recourir auparavant à une étude approfondie de l'entreprise concernée. " Du fait des changements structurels de l'industrie de l'automobile, un grand nombre de fournisseurs ne disposent que d'une gamme limitée de produits, qu'ils vendent à un petit nombre de clients. De ce fait, nous sommes très exposés à leurs éventuels problèmes, d'autant qu'ils n'ont guère la possibilité d'élargir leur offre ", déclare un porte-parole de la Barclays, cité par le " Financial Times ". De fait, les perspectives des équipementiers et de leurs fournisseurs sont passées au gris (voir page 10). Les deux grands marchés sont en repli, de 1,7 % en Europe et de 4,6 % aux Etats-Unis pour le premier semestre. Les difficultés de certains constructeurs, comme Ford, GM et ses filiales européennes, et le redéploiement de l'outil industriel européen - au bénéfice des implantations en Europe de l'Est, notamment (voir en page 26 l'exemple de Delphi) - ajoutent aux difficultés. A moyen terme, l'Europe est bien placée. Les allemands sont armés pour tirer leur épingle du jeu sur tous les marchés, PSA est doté d'une politique produit dynamique, Renault peut compter sur son al- liance avec Nissan. Mais les constructeurs s'appuient sur une organisation pyramidale, qui implique une spécialisation, et donc une dépendance, de leurs fournisseurs, sans pour autant leur garantir la pérennité de leur clientèle. De quoi inquiéter les banquiers au moment où la conjoncture se gâte.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle