Transports

Automobile : vers un nouveau leader chinois ?

, , ,

Publié le

Un rapprochement entre Shanghai Auto, le premier constructeur automobile chinois, et son concurrent Nanjing Auto pourrait créer un champion national, capable de rivaliser avec les grandes multinationales.

Automobile : vers un nouveau leader chinois ?

Shanghai Automotive vient d'annoncer que les deux groupes avaient signé une lettre d'intention pour explorer les moyens de parvenir à une « union complète ». Les autorités espéraient depuis longtemps ce rapprochement afin de voir émerger un géant de chinois de l'automobile.

Shanghai Auto est numéro un sur le marché chinois des voitures de tourisme. Alors que Nanjing est compétitif dans le segment des véhicules commerciaux. « Ce rapprochement améliorerait la compétitivité de manière générale » note Zhang Xin, analyste chez Guotai Junan Securities.

Shangai Auto n'a pas précisé la forme du rapprochement, qui compte, selon eux, beaucoup d'incertitude. Shangai Auto insiste pour avoir le contrôle d'une éventuelle alliance, alors que Nanjing Auto veut une voix au chapitre. « Les discussions pourraient durer pendant des mois », a reconnu une source de Shanghai Auto. Cela pourrait nuire à l'action en Bourse, alors qu'elle a pratiquement triplé depuis le début de l'année pour clôturer à 23,84 yuans vendredi.

Shanghai Auto est confronté à une rude concurrence sur le marché des véhicules commerciaux, dominé par les leaders chinois FAW Group et Dongfeng Motor alors que Nanjing Auto produit des camions légers et bénéficie d'un accord avec le groupe Fiat pour la production en commun de véhicules de marque Iveco. Pour les voitures de tourisme, Shanghai Auto et Nanjing Auto ne manquent pas d'ambition.

Shanghai Auto a lancé cette année un programme ambitieux de développement de voitures sous sa propre marque : la nouvelle Roewe 750, déjà sortie d'usine. D'autres modèles sont en cours. De son côté, Nanjing Auto a racheté en 2005 le constructeur britannique MG Rover. Les premières chinoises MG sont sorties des chaînes d'assemblage en mars.

Nanjing Auto a une capacité de production annuelle de 200 000 véhicules. Shanghai Auto a vendu 13,4 millions de véhicules en 2006.

Camille Harel, avec Reuters

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte