Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Automobile, Toyota remplit ses objectifs. La consommation des ménages se maintient. Les européens veulent faire baisser l'euro. Le 38 ème Midem ouvre ses portes à Cannes...

,

Publié le

Automobile, Toyota remplit ses objectifs. Avec 6,78 millions de véhicules vendus en 2003, particuliers et utilitaires, le constructeur automobile nippon pourrait ravir la seconde place mondiale à Ford. Le groupe de Dearborn qui détenait cette place depuis les années trente, voit ses ventes s'éroder depuis trois ans tandis que son challenger japonais progresse régulièrement, indique Les Echos. Malgré des comptes en net redressement, après les pertes abyssales de 2001, Ford a perdu plus de 600 000 immatriculations en trois ans, alors que Toyota en a gagné près d'un million.

La consommation des ménages se maintient. Malgré une fin d'année morose, selon  les statistiques de l'Insee la consommation n'a progressé que d'un modeste 0,2 % en décembre, sur l'ensemble de l'année la hausse s'est révélée plus importante qu'en 2002 - plus 1,8 % contre plus 1,2 % -, observe Les Echos. La petite hausse de décembre est avant tout due à la bonne tenue du secteur de l'automobile. Même si le redémarrage de l'inflation a pesé sur le pouvoir d'achat, freinant les ardeurs des consommateurs, ceux-ci ont été le seul moteur de l'activité l'année dernière.

Les européens veulent faire baisser l'euro. Malgré les récentes déclarations de la Banque centrale européenne rappelant son hostilité à des mouvements excessifs de taux de change, le cours de l'euro est repassé au dessus de 1,27 dollar, souligne Les Echos. Des voix continuent de s'élever contre cette appréciation, notamment au forum de Davos, et à deux semaines de la tenue du G7 Finances en Floride, le marché espère une position commune explicite et ferme des ministres.

Le 38 ème Midem ouvre ses portes à Cannes. La grand-messe annuelle du disque risque de se tenir dans un climat morose, analyse Les Echos. Après un chiffre d'affaires 2002 à 1,3 milliard d'euros, les neuf premiers mois de 2003 enregistrent une baisse des ventes de plus de 13 %. Celle-ci serait en grande partie imputable à l'explosion des accès internet à haut débit et aux téléchargements illicites, qui vont pousser les producteurs de disques à développer de nouveaux modèles économiques. Au niveau mondial, les fusions dans les majors s'accélèrent, observe La Tribune.

Bénéfices records aux Etats-Unis. Bon nombre de sociétés américaines affichent des profits florissants pour leur dernier exercice, relève La Tribune. Elles récoltent les fruits des restructurations qui ont fait baisser les coûts et progresser la productivité, elles peuvent profiter à plein de la reprise ainsi que de la chute du dollar. Pour autant les marchés restent prudents, car depuis 2001 l'Amérique a accéléré sa désindustrialisation et perd plus de 3 millions d'emplois.

Le textile français toujours dans la tourmente. Le secteur du textile-habillement a perdu 15 000 emplois en 2003, rapporte La Tribune. Plus d'une quarantaine de sociétés sont en cours de restructuration ou en liquidation, et VEV vestige des anciens empires Boussac et Prouvost est en redressement judiciaire. Ses effectifs étaient tombés de 11 000 au début des années 90, à 1300 personnes aujourd'hui. Avec la baisse régulière des prix et la suppression définitive en 2005 du système des quotas à l'importation, qui existait depuis quarante ans, les délocalisations dans des pays à bas coûts ne pourront que s'intensifier.

Kodak va tailler dans ses effectifs. Tous vos quotidiens reviennent sur l'annonce du goupe américain qui compte supprimer entre 12 et 15 000 postes sur trois ans. Il espère réaliser entre 800 millions et 1 milliard d'économies par an, afin de pouvoir investir massivement dans les nouvelles technologies numériques. Face au développement dans le numérique grand public, les actionnaires souhaiteraient pourtant privilégier les secteurs de l'imagerie médicale. Kodak a réalisé en 2003 un chiffre d'affaires de 13,3 milliards de dollars, pour un résultat net de 265 millions.

Didier RAGU

Bon week-end, à lundi !

 


 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle