L'Usine Auto

Automobile : Renault met la pression sur ses usines

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Automobile : Renault met la pression sur ses usines
Les syndicats français de Renault sont méfiants. Le constructeur a en effet signé le 13 novembre en Espagne un pacte social qui prévoit une augmentation de trois jours du temps de travail annuel et la possibilité de faire tourner les usines sept jours sur sept. L'accord met aussi en place un nouveau type de contrat de travail de dix-huit mois, payé à seulement 72% du salaire moyen d'un agent. Alors que les usines espagnoles sont présentées par Renault comme les plus compétitives du groupe, les représentants syndicaux craignent que le groupe ne veuille imposer des mesures drastiques en France. Quatre réunions sont prévues d'ici à la fin de l'année avec pour thèmes le temps de travail, les coûts de production ou la flexibilité. La direction espère la signature d'un accord avant la fin janvier 2013.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte