Technos et Innovations

Automobile : le marché européen ralentit

, , , ,

Publié le

Les ventes de voitures particulières en Europe de l'ouest ont chuté de 4% sur les 3 premiers mois de l'année 2002, par rapport au 1er trimestre 2001, selon les chiffres donnés par l'ACEA (Association des constructeurs européens d'automobiles).

Au mois de mars, la baisse des immatriculations atteint même 7,4% par rapport à mars 2001. Une chute brutale qui s'explique toutefois, en partie, par des périodes de vacances durant le mois ce mars dans la plupart des pays.

Toujours sur mars 2002, seuls trois pays ont progressé ; le Royaume-Uni (+3,8%), la Belgique (+5,8%), et le Danemark (+9,5%). Dans tous les autres pays, le marché automobile est en baisse, la " palme " revenant à l'Italie (-18,4%), suivie par la Hollande, l'Irlande, l'Espagne, etc. Le marché français était en retrait de 5,6%.

Du coté des constructeurs, la plupart des marques ont reculé en mars 2002, à l'exception de BMW (poussé par la Mini) et DaimlerChrysler (poussé par la Smart). Sur l'ensemble du 1er trimestre, les deux allemands sont toujours en tête, mais PSA (+4,3%) et Renault (+2,8%) s'en tirent mieux que VW (-9,5%) et Fiat (-16,7%), Ford (-1,1%) et GM Europe (-14,4%).

Thierry Lucas

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte