Automobile : après Renault, le Maroc attend sa deuxième méga-usine estampillée PSA

La décision finale, qui reste toujours à confirmer, de l'implantation d'une usine du groupe PSA Peugeot Citroën au Maroc devrait intervenir cette fin de semaine. Le quotidien économique marocain "L'Economiste" donne l'information comme acquise. Les autorités marocaines non.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Automobile : après Renault, le Maroc attend sa deuxième méga-usine estampillée PSA
Usine PSA de Vigo en Espagne : ligne de montage Peugeot 301

[Actualisation avec déclaration du ministre de l'Industrie du Maroc Moulay Hafid Elalamy sur le salon du Bourget]

Ira, ira pas ? Après des mois de rumeurs, la décision quant à l'implantation ou non d'une usine du groupe PSA Peugeot Citroën au Maroc pourrait intervenir cette fin de semaine.

Selon la presse marocaine, l'affaire est faite en tout cas. L'Economiste, le principal quotidien économique du pays annonce en "une" ce mardi 16 juin (ci-contre), l’installation de l'usine PSA comme acquise.

Le projet se chiffrerait à 1 milliard de dollars (890 millions d'euros) , croit savoir le quotidien.

En avril dernier, à l'occasion du Salon de la sous traitance automobile de Tanger, des responsables de PSA avaient organisé une mini convention fournisseurs expliquant leur intention de sourcer davantage à partir du Maroc pour servir les usines espagnoles et portugaises du groupe. Sans faire mention d'un site au Maroc.

A noter toutefois que Moulay Hafid Elalamy, ministre marocain de l'Industrie présent ce mardi 16 juin en fin d'après-midi au salon du Bourget s'est refusé à confirmer le projet. "Je mets en garde contre l'effervescence médiatique, a-t-il indiqué à L'Usine Nouvelle. Il y a eu la même à propos de Ford voilà quelques semaines et il s'est avéré que ce groupe n'a installé qu'un bureau d'achat au Maroc".

Car depuis plusieurs semaines, la rumeur ne cesse d'enfler, Reuters indiquait la semaine dernière que la décision devrait être annoncée ces jours prochains sans être démenti par le groupe français.

La localisation du site resterait encore en balance avec deux options possibles.

La première est Tanger où s'est déjà installée l'usine Renault Nissan depuis 2012 avec un tissu de fournisseurs en pleine expansion et le port en eau profonde TangerMed à proximité immédiate.

Seconde option : la ville atlantique de Kenitra, à 50 km au nord de Rabat et 200 km au sud de Tanger où existe (comme à Tanger) une zone franche où est notamment installée une usine de vitrage automobile Saint Gobain.

Toujours selon L'Economiste, le site PSA serait taillé pour produire 100 000 véhicules par an et serait dédié à l'assemblage des 301 et des C Elysée. Marchés cibles : les pays émergents et l'Afrique dans un premier temps, bien au delà en tout cas du Maroc dont le marché automobile ne pèse que 122 000 unités par an, dont 38% de parts de marché pour le groupe Renault.

Pour rappel Carlos Tavarès, actuel PDG de PSA, et transfuge de Renault, connait très bien le Maroc.

Il avait suivi directement les négociations entre les autorités marocaines et Renault pour l'installation du site de Tanger. Cette usine est taillée pour produire 340 000 véhicules par an (250 000 prévus cette année) et emploie près de 6 000 salariés directs.

Le Maroc s'était alors montré particulièrement généreux. Hors les avantages habituels de ses zones franches, le royaume avait notamment offert le terrain de l'usine (250 ha) et pris à sa charge la connexion du site par voie ferrée au port de TangerMed distant de 25 km.

Pierre-Olivier Rouaud

0 Commentaire

Automobile : après Renault, le Maroc attend sa deuxième méga-usine estampillée PSA

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS