Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

AutomatisationUne doseuse-projeteuse à béton économiqueUne filiale du groupe Sandoz conçoit et réalise un automate qui permet de "programmer" le moment où le béton va prendre.

Publié le

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Automatisation

Une doseuse-projeteuse à béton économique

Une filiale du groupe Sandoz conçoit et réalise un automate qui permet de "programmer" le moment où le béton va prendre.



L'américain MBT (4,25milliards de francs de chiffre d'affaires, 4500personnes) lance la Meyco Supema, première machine automatisée pour doser et projeter le béton. C'est comme si cette filiale du suisse Sandoz, numéro1 mondial de la chimie du bâtiment et des travaux publics, mettait un technicien-chimiste dans une machine de chantier. Le procédé est intéressant, car, entre une structure de parking, un tunnel et une piscine..., la "recette" du béton varie considérablement. Dans le cas d'un tunnel, par exemple, la machine sert à préparer le béton pour réaliser la coque de protection juste à la suite du front de perforation. Son débit allant jusqu'à 14mètres cubes à l'heure, trois équipes recouvrent 3,5mètres linéaires par jour pour un tunnel d'une section de 100mètres carrés. Pour ce faire, la Meyco Suprema dose automatiquement de 3 à 8% du poids du ciment en activateur. Ce qui assure le "redémarrage" du béton, mis en sommeil dès la centrale de fabrication avec un stabilisateur. En clair, on "programme", selon la dose d'adjuvant, le moment où le béton, une fois projeté, va "prendre" sur l'ouvrage.

L'automate a en mémoire des dizaines de "recettes"

Pour un prix de 600000francs par machine, les applicateurs de béton devraient rentabiliser leur investissement en économisant sur les quantités d'adjuvant (environ 10francs le kilo) et de béton perdues. "En outre, l'automate conserve en mémoire quelques dizaines de recettes de béton. Au besoin, il édite des rapports d'activité utiles aux maîtres d'ouvrage en matière de sécurité", explique Jacques Tabaglio, directeur des travaux souterrains chez MBT France.





LES DOSAGE DES ADJUVANTS EST AUTOMATISE

Toute l'originalité de cette machine consiste à automatiser le dosage des adjuvants et la cadence de la pompe de refoulement. Le béton est pulsé en un flux très dense jusqu'à un turbo-injecteur à air comprimé. Ce dernier fait éclater le béton avant projection. Introduit à ce stade grâce à un piston régulé, l'activateur optimise l'accroche du béton. Mais, surtout, le débit du flux de l'adjuvant contribue à homogénéiser celui du béton projeté. L'effet de rebond sur la paroi s'en trouve réduit de moitié.

USINE NOUVELLE - N°2459 -

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle