Autolib sera rentable d'ici sept ans, estime Vincent Bolloré

VAUCRESSON, Hauts-de-Seine (Reuters) - Le projet Autolib sera rentable pour le groupe Bolloré d'ici sept ans, a déclaré vendredi le PDG du groupe diversifié en marge du lancement du libre-service parisien de voitures.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Autolib sera rentable d'ici sept ans, estime Vincent Bolloré

Le grand public pourra à partir de la semaine prochaine parcourir la capitale dans l'une des 66 Bluecar électriques déployées dans le cadre d'un test grandeur nature avant le lancement du service prévu le 1er décembre.

"Nous estimons qu'à partir de la septième année, ce sera rentable, et un groupe industriel comme le nôtre a l'habitude de n'avoir des rentabilités qu'au bout de six ou sept ans", a déclaré l'industriel à des journalistes, en marge d'une conférence de presse organisée à Vaucresson (Hauts-de-Seine), siège du PC qui suivra en permanence les mouvements des Bluecar.

Vincent Bolloré a également estimé que le service serait rentable à partir de 80.000 abonnés.

Le projet, annoncé en 2008 par la mairie de Paris sur le principe du Vélib, montera en puissance l'an prochain puisqu'il devrait compter d'ici la fin 2012 plus de 1.100 stations hébergeant 3.000 véhicules répartis à Paris et dans 45 villes de la petite couronne parisienne.

Matthias Blamont, avec Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS