Autogrill à l'affût d'éventuelles acquisitions

par Francesca Landini
Partager
Autogrill à l'affût d'éventuelles acquisitions
Autogrill, fournisseur de services de restauration dans les aéroports, les gares et sur les autoroutes, a déclaré mardi être à l'affût d'éventuelles acquisitions liées à ces secteurs dans les prochaines années. /Photo d'archives/REUTERS/Max Rossi

MILAN (Reuters) - Autogrill, fournisseur de services de restauration dans les aéroports, les gares et sur les autoroutes, a déclaré mardi être à l'affût d'éventuelles acquisitions liées à ces secteurs dans les prochaines années.

Le groupe italien, contrôlé par la famille Benetton, s'intéresse notamment aux magasins de proximité et au distributeur américain de plats à emporter Hudson, récemment entré en Bourse, a déclaré Gianmario Tondato Da Ruos, l'administrateur délégué d'Autogrill. Il a cependant noté que Hudson n'était pas à vendre.

Gianmario Tondato Da Ruos considère aussi que Paradies, propriété de Lagardère, est un distributeur de proximité intéressant, mais il a refusé de dire si les deux groupes en discutaient concrètement.

Présentant les objectifs d'Autogrill pour la période 2019-2021, Gianmario Tondato Da Ruos a déclaré que son groupe souhaitait plus que doubler son chiffre d'affaires dans le secteur de la distribution de proximité à la faveur des acquisitions ciblées réalisées ces dernières années.

"Les ventes issues du commerce de proximité représenteront environ 200 millions d'euros d'ici la fin de l'année, nous voulons les porter rapidement à 500 millions d'euros", a-t-il dit.

Autogrill a fait son entrée dans le secteur de la distribution en rachetant Stellar Partners et Avila en Amérique du Nord.

OPPORTUNITÉS DANS LA LOGISTIQUE

Le groupe voit d'autres opportunités dans la chaîne d'approvisionnement, la logistique et les services aux voyageurs.

"Il ne s'agit plus seulement des cibles habituelles comme Elior etc. Il y a un monde plus vaste à examiner", a t-il déclaré.

Gianmario Tondato Da Ruos a exclu une éventuelle introduction en Bourse de sa division nord-américaine HMSHost pour lever des fonds destinés à prendre le contrôle d'un gros concurrent.

Autogrill prévoit une croissance moyenne de son chiffre d'affaires de 4,5% à 5% par an de 2019 à 2021.

Le groupe veut réduire la voilure sur les autoroutes après la vente de ses activités dans le secteur au Canada en misant sur les aéroports et les gares ferroviaires pour doper ses revenus.

Autogrill estime qu'il pourrait générer en 2021 un cash-flow disponible cinq fois supérieur à celui de 2018, ce qui lui permettrait de disposer de 1,5 milliard d'euros pour sa croissance, ainsi que de 900 millions d'euros pour des dépenses d'investissement destinées au renouvellement des contrats actuels.

Le groupe italien veut aussi porter en 2021 sa marge d'exploitation à environ 10% de son chiffre d'affaires, contre moins de 9% l'an dernier.

Le chiffre d'affaires est attendu à cinq milliards d'euros à fin 2019, contre 4,7 milliards en 2018, grâce notamment à l'Amérique du Nord, l'Europe du Nord et l'Asie.

Le groupe anticipe un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) compris entre 450 millions et 470 millions d'euros cette année.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS