Autodesk se refait une santé sur Internet

Ouverture de sites marchands, création de portails, intégration des technologies Internet à ses logiciels : le leader de la CAO sur PC se convertit à l'e-business.

Partager

Autodesk se refait une santé sur Internet

Pourquoi la plupart des éditeurs de conception assistée par ordinateur sont-ils chahutés en Bourse depuis le début de l'année ? " A cause de la Net-économie ", répond Georges Millet, directeur France d'Autodesk. A la recherche d'un second souffle, l'inventeur de la CAO sur micro prend à son tour le train de la nouvelle économie. Il consacre l'essentiel de ses investissements, tant en marketing qu'en recherche-développement, à l'intégration des technologies Internet dans ses produits, à la vente en ligne et à la création de portails. Un vice-président " Internet " vient même d'être nommé en la personne de John Sanders, ex-responsable des services et du support, pour coordonner l'ensemble des initiatives à l'échelle mondiale. Le pari n'est pas facile. Le premier semestre s'est soldé par une perte nette de 16,7 millions de dollars et une réduction de 10 % des effectifs. Certes, l'éditeur est sorti du rouge au troisième trimestre, clos à fin octobre, sur un bénéfice net de 1,3 million de dollars. Mais ses ventes reculent à 599 millions de dollars sur les neuf premiers mois de l'exercice, contre 654 millions l'an dernier. " Autodesk est à un tournant de son histoire. Il recherche des mécanismes de croissance qui manquent sur ses marchés traditionnels ", constate Jennifer Smith, analyste financière spécialisée dans le logiciel chez Dain Rauscher Wessels à San Francisco. L'éditeur californien défriche un terrain sur lequel les grands de la CAO avancent avec prudence. Et pour cause ! Les recettes qui ont fait la fortune des amazon.com ou Dell sont difficilement transposables à des produits à forte valeur ajoutée technologique. L'" e-store " a ainsi été ouvert en novembre sur le site américain autodesk.com en toute discrétion ! Et l'offre en ligne se cantonne aux produits d'entrée de gamme, diffusés en grande distribution. 5 % de certaines ventes faites à travers le Web " Nous n'avons aucunement l'intention de court-circuiter nos distributeurs, ni de casser les prix ", rassure Georges Millet. " D'un point de vue commercial, Autodesk reste précurseur, estime Dominique Lapère, directeur des services chez Ares, l'un des principaux partenaires de l'éditeur. Mais je ne vois aucune menace pour nous dans la vente en ligne. " De plus, le modèle de partage des tâches entre Autodesk et ses partenaires pourrait se prolonger sur le Web. " Nous avons nous-mêmes des projets pour le milieu de l'an prochain, déclare Luc Nicolas, responsable du marketing chez l'un de ces partenaires, GE Capital IT Services (ex-Ista). Aux Etats-Unis, en un mois, 5 % des ventes de certains produits Autodesk se sont faites à travers le Web. Sans opération marketing particulière. " Certains logiciels se sont banalisés, à l'image de produits bureautiques. Mais je doute que de gros contrats soient conclus en France via Internet ", commente Dominique Lapère, convaincu que la mutation en cours dépassera le cadre de la stricte relation commerciale. Aux Etats-Unis encore, les relations entre l'éditeur, ses partenaires et ses clients prennent une tournure inédite, autour du concept de portail Internet. Une première expérience a débuté le mois dernier avec Buzzsaw. com, un site portail dédié au secteur de l'architecture et de la construction. Lancé sous la forme d'un essaimage, Buzzsaw.com a levé 15 millions de dollars de capital-risque. Il offre différentes fonctions, de la recherche de fournisseurs aux appels d'offres, en passant par la gestion de projets. Ce site est ouvert à tous les intervenants d'un projet de B-TP. Tout comme dans la vente en ligne, la demande semble réelle : en un mois, deux mille projets ont été placés sur ce site. Au cours des prochains mois, le concept de Buzzsaw se déclinera dans d'autres pays, dont la France, et sur d'autres marchés - sans doute la mécanique. " Ce concept est intéressant, car la profusion d'informations devient notre principal problème. Le portail permet de les gérer ", estime Dominique Lapère. Cependant, une inconnue subsiste : le modèle économique du portail, fondé sur le marketing " one-to-one " (publicité ciblée, présence payante de fournisseurs), sera-t-il viable en informatique technique ? Autodesk confie à propos de sa base installée (près de 4 millions de licences) : " C'est elle qui nous donne les moyens de mettre en place ce type de projets. La problématique du Web est de générer du trafic, et nous l'avons déjà, puisque, aux Etats-Unis, notre site enregistre 800 000 visiteurs par mois ", parie Georges Millet. Un secteur prudent Contrairement à d'autres segments des marchés de la haute technologie, le monde de la conception et de l'ingénierie ne s'est pas engouffré massivement dans la brèche du commerce électronique. Sur le milieu et le haut de gamme, une certaine prudence reste de mise, au nom du contact direct avec le client, justifié par la " valeur ajoutée technologique " des produits. En réalité, le marché est tellement tendu que tout le monde craint de remettre en cause l'équilibre existant. " Avec notre modèle de distribution, nous ne pouvons pas nous permettre de vendre en direct sur le Web. Et si certains de nos distributeurs le faisaient, ils nous en par-leraient ", explique-t-on chez SolidWorks, filiale de Dassault Systèmes. Parametric Technology (PTC) " réfléchit " au commerce électronique, mais n'a rien décidé. Sur son site Web, une page est réservée à un sondage sur l'e-business... Seuls quelques éditeurs d'entrée de gamme, comme les Cadkey ou Think3, qui n'ont pas d'importantes parts de marché à protéger ni de réseau puissant, pratiquent déjà la vente en ligne.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
A LIRE AUSSI
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS