Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La poêle à quasi-cristaux prend une gamelle

Publié le

  Sitram abandonne les revêtements en quasi-cristaux, dont les piètres performances ont déçu les consommateurs. Mais Saint-Gobain, qui développe ces matériaux brevetés par le CNRS, croit toujours à leur avenir culinaire.  


Les quasi-cristaux n'auront fait qu'une courte apparition en cuisine. En février, Sitram a abandonné Cybernox, une gamme d'ustensiles de cuisson revêtus de quasi-cristaux, réputés antiadhésifs et particulièrement résistants, lancée seulement un an plus tôt. Pourtant, le fabricant d'articles ménagers de Saint-Benoît avait presque rempli ses objectifs avec 100 000 poêles vendues en 1999. Le hic, c'est que beaucoup ont été renvoyées : les consommateurs, qui avaient payé 30 % plus cher le produit high tech, déplorent l'oxydation ou l'arrachement du revêtement. Gilles Combe, président de Sitram, ne décolère pas : " On nous a vendu une mule pour un cheval de course. Les quasi-cristaux pour les ustensiles de cuisine, c'est foutu ! "

Des matériaux encore jeunes

Mais SNMI, licencié exclusif pour la production de quasi-cristaux auprès du CNRS, propriétaire des brevets, continue de croire au potentiel industriel de ces matériaux. Même si, pour l'heure, leur place est encore au laboratoire plutôt qu'en cuisine. " Les quasi-cristaux sont des matériaux jeunes et n'ont pas encore eu un emploi à grande échelle", plaide Daniel Ursser, directeur de la recherche et développement de la division des céramiques avancées chez Saint-Gobain, qui a acheté SNMI au CEA à la fin de 1998. A l'échelle du laboratoire, ces alliages d'aluminium, de fer et de cuivre, organisés selon une structure intermédiaire entre les états amorphe et cristallin, ont montré des propriétés étonnantes. Leur résistance à la rayure atteint 8 gigapascals, contre 6 pour l'acier très dur. Et ils sont surtout antiadhésifs : une goutte d'eau posée dessus ne s'étale pas, mais roule, presque autant que sur du Téflon, car l'énergie d'adhésion de l'eau y est très basse : 30 millijoules par mètre carré (18 pour le Téflon, 50 pour l'acier Inox poli). Il semble difficile d'arracher un électron au matériau pour l'engager dans une liaison chimique avec un corps placé dessus.

Le projet continue

L'application du revêtement, tout aussi cruciale que ses propriétés, est, elle aussi, encore à l'étude. Les dépôts soufflés à la flamme sont poreux, la projection plasma forme des dépôts plus denses, et la projection hypersonique assure une meilleure adhésion du revêtement au substrat. Dans le cas de la poêle Cybernox, les poudres de quasi-cristaux étaient déposées par projection plasma par la société APS, à Noisiel. Or " les couches en projection thermique font de 50 à quelques centaines de microns d'épaisseur ", explique Daniel Ursser. L'industrialisation est encore très hésitante. SNMI ne produit que quelques dizaines de tonnes de poudres de quasi-cristaux par an, mais se veut en phase de décollage et non de déclin : " Nous voulons en faire une activité industrielle majeure sur des marchés de volume. Nous avons des contrats avec de nombreux industriels, pour mettre au point des revêtements antiadhésion, antifrictions, ou d'isolation thermique pour des moteurs ", insiste Daniel Ursser. Sans oublier les ustensiles de cuisine qui restent prioritaires. " Sitram ne nous a jamais dit qu'ils arrêtaient, soutient Daniel Ursser. Mais, si c'est le cas, ça ne remet pas en cause le projet quasi-cristaux. " De fait, une extension de l'accord de licence entre Saint-Gobain et Fist, la société de valorisation du CNRS, qui détient des brevets sur des compositions et des méthodes d'application, est même envisagée. " Le contrat d'exclusivité mondiale avec SNMI pour la partie projection thermique (chalumeau ou plasma) pourrait être étendu à d'autres brevets", explique Maurice Chausse, chargé d'affaires à Fist.
 

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle