Audi et Ericsson vont tester l’intégration de la 5G sur les chaînes de production automobiles

L’allemand Audi et le suédois Ericsson ont signé un protocole d’accord pour tester l’intégration de la 5G sur les chaînes de production automobiles, jeudi 2 août. Les premiers essais vont être menés à l’“Audi Production Lab” de Gaimersheim en Allemagne.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Audi et Ericsson vont tester l’intégration de la 5G sur les chaînes de production automobiles
La chaîne de production de l'usine Audi d'Ingolstad en Allemagne.

Audi et Ericsson ont annoncé, jeudi 2 août, avoir l’intention d’ouvrir la voie à l’utilisation de la technologie 5G dans l’industrie automobile. Pour y parvenir, le constructeur automobile allemand et l’équipementier télécom suédois ont signé un protocole d’accord au siège du premier à Ingolstadt en Allemagne. Dans les prochains mois, une équipe d’experts des deux partenaires va mener des essais au sein du centre technique de l”Audi Production Lab” à Gaimersheim (Allemagne).

Futur réseau mobile, la 5G a “de nombreuses propriétés qui sont essentielles pour l’industrie 4.0”, indiquent Audi et Ericsson dans un communiqué commun. Le document cite en exemple la vitesse de transfert de données plus rapide, une capacité réseau plus importante et dont la disponibilité est hautement sécurisée ainsi qu’un temps de latence ultra faible. Cette dernière propriété “garantit un temps de réponse rapide entre les équipements de la chaîne de production”, détaille le document.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le temps de latence, caractéristique critique

La caractéristique va être mise à l’épreuve dès la première phase du projet sur des robots connectés destinés au collage. Une technique “communément utilisée dans la construction d’un châssis automobile”.

L’infrastructure prévue intégrera la connectivité 5G dans un “environnement de production simulé reflétant ceux de l’usine Audi d’Ingolstadt et d’autres sites”. Ericsson va équiper le laboratoire du constructeur avec un prototype de réseau permettant de déployer la 5G mais aussi l’intégration d’autres connectivités déjà présente sur les lignes d’assemblage comme le Wifi ou l’Ethernet.

“L’usine totalement mise en réseau va avoir un impact significatif sur la production dans le futur. Une architecture de réseau robuste qui répond en temps réel est d’une importance capitale pour nous. Dans le cadre du projet avec notre partenaire Ericsson, nous testons les opportunités offertes par la technologie 5G pour des applications dans l’industrie 4.0”, déclare, dans le communiqué, Frank Loydl, directeur des systèmes d’information chez Audi.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS