Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Aucun candidat pour reprendre GM&S Industry

, , ,

Publié le , mis à jour le 09/06/2017 À 07H50

Aucune offre de reprise n'a été déposée au Tribunal de commerce de Poitiers (Vienne) pour reprendre l'équipementier automobile creusois GM&S Industry.

Aucun candidat pour reprendre GM&S Industry © D.R.

Les 277 salariés de GM&S Industry sont sous le choc ! Réunis ce matin 8 juin en comité d'entreprise extraordinaire, ils ont appris qu'aucune offre n'avait été déposée pour reprendre l'usine de La Souterraine (Creuse). Les candidats avaient jusqu'au 7 juin à 17 heures pour faire part de leur intention auprès du Tribunal de commerce de Poitiers. "Le délai était trop court, les constructeurs sont toujours en négociation, commente René Pastier, délégué CGT du personnel. C'est pourquoi nous avons demandé que l'audience du 23 juin soit repoussée au 30 juin. Les candidats à la reprise pourront ainsi déposer leur offre jusqu'au 20 juin." Seule consolation, un mail reçu hier, par le mandataire judiciaire, du groupe stéphanois GMD, spécialisé dans l'emboutissage, qui annonce avoir revu son offre à la hausse en proposant de reprendre 110 à 120 personnes.

Opération escargot le 9 juin

Une délégation de salariés de GM&S Industry sera reçue par Emmanuel Macron  le 9 juin à 19 heures à la sous-préfecture de Bellac (Haute-Vienne).Le président de la République est présent dans la région pour intervenir sur le thème de la ruralité et de l'agriculture et se rendre, le lendemain, à la commémoration du massacre d’Oradour-sur-Glane. Les salariés ont également annoncé une opération escargot au départ de La Souterraine (Creuse) à 16 heures jusqu’à Bellac. Ils vont demander au Président de la République une réunion en urgence au Ministère de l’Economie avec les constructeurs PSA et Renault.

Ils ont également invité François Baroin, président de l'association des maires de France à les rejoindre ainsi que le député maire (PS) de Guéret Michel Vergnier, trésorier général de l’association. "Nous lui expliquerons et lui démontrerons que son ministre de l’Economie Bruno Le Maire s’est fait "rouler dans la farine" par les constructeurs automobiles et notamment par PSA, mais c’est nous qui sommes dans le pétrin… Comptez sur nous pour distribuer les pains", assure René Pastier, délégué CGT du personnel.

Corinne Mérigaud

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle