Aubert & Duval parie sur le couplage de la forge et de la fabrication additive pour gagner en compétitivité

Aubert & Duval s'engage à Pamiers (Ariège), aux côtés de l'IRT Saint-Exupéry, dans une nouvelle voie technologique : l'hybridation de la métallurgie classique avec des techniques émergentes de fabrication 3D. A la clef : une réduction des coûts de production de pièces pour l'aéronautique.

Partager
Aubert & Duval parie sur le couplage de la forge et de la fabrication additive pour gagner en compétitivité
La presse à matricer 40 000 tonnes d’Aubert & Duval à Pamiers (Ariège)

La barre a été placée haut : réduire de 40% les coûts de production des pièces aéronautiques forgées en titane sur le site de Pamiers d'Aubert & Duval, en Ariège, dans un délai de 4 ans. En généralisant l'introduction de matériaux recyclés dans ses billettes de titane, grâce à sa filière intégrée de recyclage et à son usine EcoTitanium de Saint-Georges-de-Mons, dans le Puy-de-Dôme, le groupe table déjà sur une baisse de 10%. Pour aller au-delà, il a décidé de s'engager dans une nouvelle aventure technologique avec son client Airbus : le couplage de la métallurgie classique avec des techniques de fabrication additive

Réduire l'utilisation de matière première grâce au couplage avec la fabrication additive

« L'objectif est ambitieux, mais réalisable », a déclaré Jacques Lecadet, responsable de la R&D chez Aubert & Duval, à l'occasion du salon du Bourget. « Il ne s'agit pas de substituer les process historiques de forgeage et de matriçage par des technologies de fabrication additive, mais de valoriser de nouvelles voies d’hybridation». L'industriel privilégie à ce jour la fabrication additive métallique par fil. L'idée est de l'utiliser pour réaliser des ébauches de pièces avant forgeage, mais aussi pour permettre des ajouts de fonctions (crochets, pattes d'usinage ou autres excroissances) sur des pièces préalablement forgées. « Pour 1 kg de matière qui vole, nous en utilisons actuellement 10 à la production. Grâce au couplage avec la fabrication additive, nous devrions descendre à 7 d'ici 2022 », précise le responsable de la R&D

Une nouvelle plateforme technologique délocalisée de l’IRT

Sous la houlette de l'IRT Saint-Exupéry, un projet de recherche technologique, baptisé MAMA, pour Metallic Advanced Material for Aeronautics, a été engagé. Il associe Aubert & Duval, Airbus, l'Américain Sciaky (spécialiste de la fabrication additive métallique par fil) et le Laboratoire Génie de Production de l'Ecole nationale d'ingénieurs de Tarbes. Le budget est de 4,2 millions d’euros, dont 50% apportés par l’Etat au titre du Programme d’Investissement d’Avenir. « Le projet s’apprête à franchir une nouvelle étape avec l’installation en septembre prochain d’une plateforme déportée de l’IRT au sein de l’ARDEM (Atelier de Recherche et Développement en Matriçage), le laboratoire de R&D d’Aubert & Duval à Pamiers », explique Jacques Lecadet.

Une presse à matricer, d’une puissance de 1 000 tonnes, sera mise à disposition par l'industriel. Un démonstrateur nécessaire avant de passer à l'échelle industrielle, mais aussi un nouvel équipement pour l'IRT Saint-Exupéry qui compte bien l'utiliser très vite pour d'autres projets collaboratifs. Une extension du projet, conduite en collaboration avec l'agence régionale Ad'Occ et en partenariat avec des PME régionales est aussi à l'étude, avec l'acquisition de moyens complémentaires de fabrication et de post traitements.

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 20/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

60 - NOYON

Fourniture de colis de Noël pour les ainés - année 2022..

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS