Electronique

Aubert & Duval dans le sillage du Rafale

, , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Les ventes à l’export du Rafale tirent aussi la croissance des fabricants de matières premières. Aubert & Duval et Erasteel, les deux sociétés qui constituent la division alliages mé­talliques du groupe minier Eramet, s’apprêtent à tripler leur capacité de production de N18, un super­alliage à base de nickel entrant dans la fabrication des turbines du M88, le moteur du Rafale. L’équipement, une tour d’atomisation, représente un investissement de plus de 15?millions d’euros et sera installé dans l’usine des Ancizes-Comps, dans le Puy-de-Dôme. Il sera opérationnel en 2017 et devrait permettre la création d’une quinzaine d’emplois. Il produira le ­superalliage sous forme de poudre. Outre la fabrication du N18, cette tour d’atomisation servira de plate-forme R & D[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte