Au World Efficiency de Paris, on parlait aussi de la métamorphose du secteur de l'énergie

Dédiée aux solutions alternatives pour les ressources et le climat, le salon World Efficiency, qui se tient à Paris Porte de Versailles du 13 au 15 octobre, ne pouvait faire l’impasse sur la transformation à l'oeuvre dans le monde de l’énergie. Avec un mot-valise, la disruption, qui se fait mot-épouvantail pour les fournisseurs d’énergie : l’uberisation.

Partager

Au World Efficiency de Paris, on parlait aussi de la métamorphose du secteur de l'énergie


Centrale solaire de Crucey-Villages (Eure-et-Loir) - Crédits EDF

Produire autrement, bâtir autrement, transporter autrement, etc. Le salon et congrès World Efficiency qui se tient à Paris Porte de Versailles du 13 au 15 octobre se veut le promoteur et l’exposant des alternatives aux systèmes actuels. Si l’évolution vers un parc de bâtiments sobres en énergie peut paraître désespérément lente, le monde de l’énergie a déjà entamé une véritable bascule qui menace d’uberisation les acteurs traditionnels.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Participant à la table ronde intitulée "le concept de la disruption appliquée au secteur de l’énergie", Jadeep Raje, manager pour l’Europe du consultant Lux Research, met les choses au point rapidement : "La disruption dans l’énergie n’est pas pour plus tard, elle est aujourd’hui à l’œuvre dans de nombreuses zones du monde. Le monde de l’électricité est en particulier à l’aube d’une transformation exceptionnelle."

Le solaire, disrupteur en chef

C’est pour le consultant la génération distribuée qui est déjà en train de disrupter l’industrie de l’électricité, solaire en tête. Un avis que partage Luc de Marliave, responsable des relations institutionnelles de Total Energies Nouvelles. Il voit quatre disruptions majeures portées par le photovoltaïque : "La chute des prix des panneaux – d’un facteur 5 entre 2008 et 2012 – a poussé les installations systématiquement au-delà des prévisions. Le solaire est aujourd’hui une énergie parmi les plus compétitives et son potentiel disruptif est encore largement sous-estimé."

L’homme, qui a travaillé sur les longs projets de plates-formes pétrolières, pointe aussi la "vitesse" de mise en œuvre des parcs solaires, qui se construisent en quelques mois. Troisièmement, le solaire, décentralisé, permet "une génération là où il y a de la demande", bousculant ainsi l’activité des distributeurs d’électricité. Enfin, le solaire fait émerger les "prosumers", ces particuliers et entreprises qui produisent l’énergie qu’ils consomment - ou qu’ils revendent -, menace évidente pour les fournisseurs d’énergie.

"Les gens n’ont pas confiance dans leur fournisseur d’énergie"

Pour les fournisseurs et distributeurs, la menace est bien l’uberisation : soit se faire évincer par un nouvel entrant digital native. "Le mariage du digital et de l’énergie sera extrêmement transformant", euphémise Luc de Marliave. Les offres et les services autour de l’énergie vont évoluer radicalement et les acteurs traditionnels cumulent les handicaps pour prendre ce virage avec succès. "Beaucoup de nos clients utilities souffrent et peinent à se réinventer", pointe Jean-Pierre Goux, vice-directeur exécutif de Powernext, gestionnaire de places de marchés dans l’énergie.

Pire, les fournisseurs d’énergie ne sont pas les bienvenus dans les projets innovants : "En Allemagne, les collectivités locales ne veulent pas des E.on et autres RWE", poursuit le dirigeant. "De manière générale, les gens n’ont pas confiance dans leur fournisseur d’énergie. Ils seront d’autant plus réticents à les suivre sur des offres disruptives", prédit Jadeep Raje, de Lux Research. Les clés du succès, poursuit le consultant : être convivial pour le client et concentré sur les services. Un double chantier d’envergure pour les fournisseurs.

Manuel Moragues

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS