Au Vietnam, les chantiers Piriou enchaînent les succès

Olivier Cognasse

Publié le

Baptêmes, contrats, projets : l’entreprise de Concarneau tourne à plein régime sur ses deux chantiers vietnamiens. En attendant, le troisième.

Au Vietnam, les chantiers Piriou enchaînent les succès

Les entreprises citées

Pas de bonnets rouges à l’horizon ! Sur le chantier naval X51 de Ho Chi Minh Ville, la capitale économique du Vietnam, les Bretons ne démontent pas les portiques. Vendredi 29 novembre, ils viennent même d’inaugurer la mise en service d’un portique tout neuf d’une capacité de 240 tonnes pour accélérer la production. Sous une chaleur tropicale et un soleil de plomb, tous les employés de SEAS, la filiale vietnamienne de Piriou, sont là au petit matin pour l’inauguration. Jean-Marie Nicot-Berenger, le patron de SEAS, annonce que le partenariat avec la société Hai Minh, opérateur du site militaire est renforcée. "Depuis ce matin, nous avons signé pour un bail de vingt ans, correspondant à une partie du site et la cale sèche de 120 mètres dominée par le nouveau portique. Celui-ci a nécessité un investissement de 2,6 millions d’euros (travaux compris) et permettra de doubler les cadences en passant de deux à quatre thoniers par an", explique-t-il

Contrats à la pelle

La veille en fin d’après-midi, à la sortie d’une pluie d’orage et avant la danse du dragon, le Belle Isle a été baptisé par un prêtre irlandais. Ce thonier surgélateur de 90 mètres est le septième navire depuis 2007 livré par le chantier d’Ho Chi Minh à la société Sapmer, qui opère l’hémisphère sud. Et l’histoire ne s’arrête pas là. Les deux entreprises viennent d’annoncer la commande ferme de deux autres thoniers pour l’Océan indien. Ce projet évoqué par Pascal Piriou, PDG des chantiers Piriou, et Yannick Lauri, président de Sapmer, concernerait également la construction de dix thoniers supplémentaires à partir de 2015 pour l’Océan pacifique. "Si ce projet se confirme, indique Pascal Piriou, nous devrons ouvrir un chantier destiné à la maintenance, sans doute en Papouasie." Un autre site de réparation pourrait ouvrir dès l’an prochain près d’Alger (Algérie).

Sur la route du delta du Mékong, le deuxième chantier Vietnamien de Piriou situé à Ben Luc a enregistré la commande de deux navires de 53 mètres destinés au transport de personnel et de fret vers les sites pétroliers offshore. Et pour une fois, il ne s’agit pas de Bourbon, mais de l’armateur suisse ABC Maritime AG. Pourtant, Bourbon doit prochainement confirmer d’autres commandes et un navire en cours de finitions pourrait être acheté par un armateur asiatique.

Concarneau dans l’attente

En six ans de présence au Vietnam, Piriou a déjà construit 72 navires de 12 à 90 mètres. Un succès qui va nécessiter la location d’un troisième site, SSIC à Ho Chi Minh Ville, où l’entreprise fait déjà appel à de la sous-traitance. Peut-être dès 2014... Et Concarneau (Finistère) ? Le chantier breton n’est pas oublié. Les salariés devraient savoir avant la fin de l’année si la Marine nationale retient la proposition de Piriou, associé avec DNCS, pour la construction de trois navires BMM (bâtiments multi-mission) de 65 mètres. MLeur proposition commune a été pour l’instant qualifiée de meilleure offre. Ce contrat pourrait permettre la création d’une centaine d’emplois (CDI et intérimaires).

Olivier Cognasse, à Ho Chi Minh Ville (Vietnam)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte