Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Au salon du Bourget, le pôle Pégase invite les entreprises de Paca à "chasser en meute"

, , , ,

Publié le

Diaporama Sous l'impulsion du pôle de compétitivité Pégase, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur sera représentée au Bourget par une myriade de TPE et PME dont certaines exposeront leurs innovations pour la première fois sur le salon.

Au salon du Bourget, le pôle Pégase invite les entreprises de Paca à chasser en meute
ULM de la société Shark
© Barberini Aviation

Elles seront onze TPE et PME de Provence-Alpes-Côte d'Azur à découvrir le salon du Bourget pour la première fois en tant qu'exposantes. Elles doivent cette visibilité à l'initiative du pôle de compétitivité Pégase et à l'appui financier de l'Etat, de la Région et de la chambre de commerce et d’industrie Paca. Leur espace se situera sur un stand commun qui abritera, sur 300 mètres carrés et durant une semaine, vingt-deux entreprises du territoire, soigneusement préparées en amont par les experts du pôle à exploiter au mieux l'opportunité.

Pégase, un vecteur de réussite

En Paca, la filière aéronautique et spatiale représente un chiffre d'affaires de 5,5 milliards d'euros et 35 000 emplois. Ces dernières années, sous l'impulsion d'Eurocopter, de Thalès, de Dassault, de Daher et de leurs projets, elle a gagné plusieurs centaines d'emplois et le pôle Pégase entend promouvoir cette dynamique. "En accueillant de nouvelles sociétés, nous démontrons que le savoir-faire régional s'étend et se renouvelle. De plus, ces entreprises nouent des liens avec les habituées du salon pour d'éventuelles collaborations", explique Khady Coundoul, responsable du projet Bourget pour Pégase.

Outre ses membres, le pôle accueillera à divers moments sur son stand donneurs d'ordres, élus, étudiants en quête de débouchés hors des sentiers battus des multinationales du secteur. Il présentera également les nouvelles zones d'entreprises dédiées à l'aéronautique, à Avignon (pépinière), Istres (hangar Mercure) et Marignane (projet Henri Fabre, zone des Florides), le projet Hélicoptère du Futur ou la plate-forme de R&D mutualisée Inovsys.

"Task force" d'expertises

Si les "géants" (Eurocopter, Thalès, etc.) exposeront sur leur propre stand, la mutualisation proposée par le pôle Pégase ouvre les portes du salon aux TPE Barberini Aviation, Atem, La mesure sur mesure (LMSM), Vibratech, Wilco International, Swat ou Nerys. "Notre savoir-faire en moyens d'essais et logiciels de tests est reconnu par l'Atelier industriel de l'aéronautique de Bordeaux. Le Bourget nous permettra de rencontrer des donneurs d'ordres et sous-traitants de rang 1 pour présenter les évolutions de notre gamme Vasco et améliorer notre visibilité", explique Caroline Couvert, dirigeante de Nerys. "Nous voulons promouvoir auprès des groupes aéronautiques nos innovations qui ont déjà séduit l'industrie automobile", précise Jean-Pierre Marlier, PDG de One-Too.

Des entreprises plus importantes ont opté aussi pour cette formule moins coûteuse, comme Oxytronic, IRTS, Optis, Easii IC et Orolia. L'affichage en task-force d'expertises peut aider la filière de Paca à monter en puissance. Eurocopter s'emploie à l'y aider, mais pas seulement. "Nous avons la chance que l'aéronautique soit un secteur en pleine croissance. Nos voisins allemands ont pour habitude de chasser en meute, avec leurs sous-traitants et le soutien des Länder. C'est une nécessité pour les sociétés françaises de s'inscrire dans la même démarche", assure Patrick Daher, PDG de Daher.

Aero 13, conforter son image de partenaire

Aero 13 propose depuis Toulon (Var) des prestations dans la chaudronnerie fine aéronautique et l'usinage de précision (fabrication de pièces simples et complexes, montage d'ensembles et sous-ensembles), la maintenance et la réparation sur avions et hélicoptères, la mécanique. Elle intervient notamment pour EADS, Eurocopter, Thales Alenia Space... Elle participe au Bourget pour conforter son image de partenaire auprès de ses donneurs d'ordres. L'entreprise réalise 9,4 millions d'euros de chiffre d'affaires avec un effectif de 130 personnes.

Atem, l’international en ligne de mire

Spécialisée dans l'étude et la réalisation de systèmes de reconnaissance terrestres et aériens pour la défense, de liaisons coaxiales hyperfréquences, équipements et sous-ensembles pour l'aéronautique et le spatial, l'entreprise de Solliès-Pont (Var) veut accentuer sa présence à l'international, après une prospection prometteuse au Mexique en février, grâce au "portage" d'Eurocopter, et l'ouverture en mai d'Atem Canada. Elle enregistre également ses premières commandes en Inde. Atem réalise 2,8 millions d'euros de chiffre d'affaires et emploie 20 collaborateurs.

Barberini Aviation veut "prendre date"

La TPE de Brignoles (Var) veut "prendre date" pour sa première participation au Bourget. Avec du concret : elle présentera l'ULM de la société Shark dont elle est distributeur exclusif. Quatre machines ont été livrées (pour plus de 400 000 euros) et deux autres sont en commande. Elle lancera également le projet Shark ANS (Augmented Numeric Surveillance), pour l'heure à l'état de prototype, mais espère des précommandes en vue de sa commercialisation en 2014. Barberini Aviation parle de "solution de rupture" dans le domaine de la photogrammétrie aérienne par son efficacité, son coût et la réduction de son impact sur l'environnement.

Clip Industrie, les logiciels de production

Clip Industrie est spécialisée dans les solutions de gestion de production assistée par ordinateur. La dernière version de son logiciel Clipper 6 compte déjà plus de 300 clients. Très bien positionnée sur les métiers de la tôlerie, de la chaudronnerie, de la mécanique ou de la machine spéciale pour l'aéronautique, l'entreprise de Saint-Cannat (Bouches-du-Rhône) présentera les nouveautés de son produit sur le stand de Pégase. Elle réalise 4,4 millions d'euros de chiffre d'affaires et emploie 52 personnes.

EaSii IC, une caméra HD pour conditions difficiles

Société spécialisée en électronique, microélectronique et informatique industrielle et centre de design, EASii IC a conçu une offre spécifique Aéronautique-Défense de solutions optroniques (caméras compactes, enregistreurs...) pour des activités en vol (essais, secours, formation au pilotage, systèmes sans pilote, voltige...). Son équipe dédiée, ADiiS, présentera en avant-première sa dernière caméra HD pour conditions difficiles. Siégeant à Grenoble (Isère), mais disposant d'une agence à Valbonne (Alpes-Maritimes), elle réalise 9,7 millions d'euros de chiffre d'affaires et emploie 130 salariés.

Flying Robots, un drone basé sur la technologie de l'aile souple

Dans le cadre d'un partenariat industriel avec la société provençale Solution F qui a fait voler en août 2011 le premier hélicoptère 100 % électrique, Flying Robots conçoit et développe le FR Swan (Soft Wing Aerial Navigator) X1, un drone basé sur la technologie de l'aile souple, pour des missions de surveillance, de vidéotransmission, de transport, de largage. Elle a validé ce printemps la capacité de décollage par grand vent (40 km/h au sol) de son innovation. Présente sur le stand de Pégase, la PME de 10 personnes est implantée à Genève.

IRTS, de nouveaux écrans renforcés

Spécialiste de l'informatique embarquée pour la défense et l'aéronautique, implantée à Toulon, IRTS participe au salon du Bourget pour présenter de nouveaux écrans renforcés. L'entreprise (45 salariés, 12 millions d'euros de chiffre d'affaires) travaille au sein du pôle Pégase sur le projet de R&D First, un système de drone à voilure tournante pour la protection civile. Elle s'investit également dans un projet de système radar léger pour hélicoptères (projet Wara) destiné à identifier les risques de collisions en vol pour les éviter.

Kontron Modular Computers, un serveur Wifi

L'entreprise toulonnaise, filiale d'un groupe allemand international (547 millions d'euros de chiffre d'affaires, 2 000 collaborateurs), a développé l'Ace Flight, un serveur Wifi permettant aux passagers d'un avion d'être connectés au réseau sans fil local de l'appareil afin de pouvoir regarder des vidéos en streaming. L'application devrait équiper prochainement des avions de Lufthansa. Son chiffre d'affaires s'élève à 17,6 millions d'euros pour un effectif de 98 personnes. Elle sera présente sur le stand de Pégase.

La mesure sur mesure (LMSM), un système de support souple et fin de capteurs

Née en 2009, la start-Up LMSM d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) a conçu le Captiflex, un système de support souple et fin de capteurs de mesure qui réduit de 80 % le temps d'installation des dispositifs de tests, lors d'essais de prototypes d'aéronefs civils et militaires. L'innovation a fait l'objet d'une expérimentation sur un Alpha-Jet de la DGA EV. L'entreprise en présentera sur le stand de Pégase les dernières évolutions, notamment l'intégration de capteurs de température, de vibrations, de jauges de contraintes et la réduction à 1,2 mm de l'épaisseur du CaptiFlex. Elle espère engranger ses premiers contrats en 2013.

Luna Industries, des housses de protection

Implantée à Aubagne (Bouches-du-Rhône) où elle exerce ses activités depuis 1971, Luna Industries fabrique des housses de protection pour les industries aéronautiques (hélicoptères, trains d'atterrissage, siège, radar, manche...). La PME (10 salariés) participera pour la première fois au Salon du Bourget sur le stand de Pégase, afin de tenter d'élargir son portefeuille de clients à l'international. Elle réalise un chiffre d'affaires de 900 000 euros.

Nerys, l'ingénierie des bancs d'essais

La PME de Gardanne (Bouches-du-Rhône) s'est spécialisée depuis 2007 dans l'ingénierie des bancs d'essais et systèmes d'acquisition de données. Employant 9 collaborateurs pour un chiffre d'affaires de 1 million d'euros, elle a mis au point le logiciel Vasco Lite pour faciliter la configuration d'un système de mesure, la visualisation des données et leur enregistrement pour analyse, et Vasco Suite pour les systèmes de mesure plus complexes et les bancs d'essai. L'entreprise en détaillera les atouts.

Nexess, des solutions intégrées de mesure des risques

La start-up de Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes) se positionne comme un fournisseur de solutions intégrées de mesure des risques, notamment par des technologies RFID. Dans l'aéronautique, elle intervient sur la gestion et le suivi des outillages dans les chaînes d'assemblage et de maintenance. Elle a conçu un nouveau dispositif de traçabilité, NexCap RFID Tool, ainsi qu'une boutique en ligne de tags RFID pour l'industrie. Sa récente levée de fonds, comme sa présence au salon, appuiera son ambition d'expansion à l'international. Elle emploie 25 personnes pour un chiffre d'affaires d'1,7 million d'euros.

One-Too, le prototype d'une "clé dynamométrique"

La société de Saint-Jeannet (Alpes-Maritimes) s'est surtout développée dans l'automobile. Mais elle compte parmi ses références Dassault Aviation, Airbus, Eurocopter et elle entend valoriser son savoir-faire dans les systèmes d'acquisition, d'évaluation et de caractérisation de grandeurs physiques sur le Bourget. Elle y présentera, notamment, le prototype d'une "clé dynamométrique" de serrage de précision avec traçabilité, "Moment Alpha Optimal" et les applications possibles pour l'aéronautique d'une aide au diagnostic vibroacoustique visualisé sur écran, "AudioBox", conçue pour PSA. L'entreprise emploie 25 personnes pour un chiffre d'affaires de 3,8 millions d'euros.

Optis, la simulation optique de la lumière et de la vision humaine

Employant 95 collaborateurs à Toulon (Var) pour un chiffre d'affaires gardé secret, Optis a déployé des solutions logicielles de simulation optique de la lumière et de la vision humaine qui ont séduit l'industrie aéronautique. Sa capacité d'innovation s'étoffe sans cesse, via des projets R&D notamment développés au sein du pôle Pégase. Elle présentera les dernières évolutions de son offre en matière de conception de poste de pilotage, de simulation de reflets sur les verrières et visières, de lisibilité des instruments, de vision de nuit ou de réalité virtuelle, qui évitent les coûts liés à l'élaboration d'un prototype physique.

Oxytronic, des équipements électroniques embarqués

Depuis Aubagne (Bouches-du-Rhône), Oxytronic développe des équipements électroniques embarqués (boitiers de commande et contrôle, interfaces rétro-éclairées...). Fournisseur d'Eurocopter et Airbus, elle présentera au Bourget les nouvelles fonctionnalités de son système In Flight Entertainment (IFE) baptisé Ican 2 entièrement personnalisable. Cet écran tactile permet aux passagers d'un hélicoptère de commander téléphone, éclairage, climatisation... depuis leur siège. Elle exposera aussi un téléphone Vip sans fil qui filtre le bruit de la cabine. En croissance de 20 %, elle emploie 42 personnes pour un chiffre d'affaires de 3,2 millions d'euros.

Swat-France, des drones civils pour la recherche et les secours

Première locataire de la pépinière aéronautique aménagée sur l'aéroport d'Avignon (Vaucluse) qu'elle rejoindra cet été, Swat-France, filiale d'une société suisse, fabrique des drones civils pour la recherche et les secours, la surveillance de grands espaces (autoroutes, côtes, frontières...), l'exploration de zones sinistrées. Elle a développé l'Albadrone, un appareil doté d'une aile en boucle de cinq mètres d'envergure. La pré-commercialisation est lancée. Cette TPE de 5 personnes espère signer ses premiers contrats avant fin 2013.

Technofirst, le contrôle actif et la protection contre le bruit et les vibrations

Depuis 1990, la société conçoit et développe des dispositifs innovants de contrôle actif et de protection contre le bruit et les vibrations pour différents secteurs dont l'aéronautique, avec notamment ANCAS, son atténuateur électronique de bruit pour siège d'avion. Labellisée par le pôle Pégase pour son projet de silencieux d'échappement pour avions légers de tourisme, Technofirst intervient également pour Eurocopter pour réduire le bruit en cabine pour le pilote et les passagers. Elle réalise un chiffre d'affaires de 5 millions d'euros et emploie 42 salariés.

Vibratech, les réglages dynamiques et l'analyse vibratoire

La société de Fréjus (Var) est le distributeur exclusif pour la France, l'Espagne, le Portugal, le Maroc et la Russie des équipements de réglages dynamiques et d'analyse vibratoire Honeywell Chadwick. Elle distribue également ses équipements de "tracking/communication" Sky Connect qui regroupe les fonctions de tracker GPS par satellite et de communication par message écrit ou vocal. Elle s'est dotée d'un atelier de maintenance à Shenzhen en Chine et se diversifie sur l'aviation de loisirs. Elle réalise 1,1 million d'euros de chiffre d'affaires et emploie 5 personnes.

VSM conçoit des simulateurs et entraîneurs pour avions et hélicoptères

La PME de Pélissanne (Bouches-du-Rhône) conçoit des simulateurs et entraîneurs pour avions et hélicoptères civils et militaires. Elle a travaillé notamment pour l'Armée de l'Air, le Centre d'essais en vol d'Istres, Dassault Aviation, Eurocopter et l'Onera. Employant 10 personnes pour un chiffre d'affaires d'1 million d'euros, elle présentera au Bourget les développements d'Esthel, un "Entraîneur au sauvetage et au tir par hélicoptère", destiné à la formation des pilotes, des treuillistes et des équipes de recherches et de secours.

Wilco International, les matériels optiques et optroniques

Projecteurs infra-rouges, balises de marquage au sol, lampes de micro ou de doigt, jumelles de pilotage, casques de vol... Fabricant de matériels optiques et optroniques, Wilco International, implantée à La Seyne-sur-Mer (Var), effectuera des démonstrations de ses différentes innovations sur son espace du stand du pôle Pégase. L'entreprise emploie 8 personnes pour un chiffre d'affaires de 1,1 million d'euros.

VWorld, des solutions logicielles de rendu de terrain

Spécialiste de la visualisation 3D en temps réel, VWorld développe des solutions logicielles de rendu de terrain, en particulier pour l'aéronautique et la défense. Cette société de 8  personnes et 250 000 euros de chiffre d'affaires, installée à Fréjus, présentera au Bourget sa plate-forme vieWTerra, une déclinaison de sa solution VWorldTerrain combinée à des bases de données satellites, qui couvre avec réalisme et une haute résolution l'intégralité de la surface de la terre pour tout type de besoins de solutions globales de simulation terre-air-mer-espace, à toute période du jour et dans n'importe quel angle de vue ou conditions météo.

Smac

Spécialiste de la réduction des bruits et vibrations et l'absorption des chocs pyrotechniques en milieu extrême, Smac travaille notamment sur le programme A350XWB avec Airbus et le B787 Dreamliner avec Boeing. Cette société toulonnaise de 42 salariés et 5,7 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2012, se rend au Bourget sur le pavillon du Gifas pour présenter sa dernière innovation, le SMACPREG, un matériau léger amortissant, inséré dans les panneaux de composites pour améliorer le confort acoustique dans les cabines d'avions.

Daher

Sur un double modèle d'industriel, équipementier de rang 1, et de prestataire de services pour les industries de haute technologie, Daher réalise un chiffre d'affaires de 925 millions d'euros et emploie 7 500 salariés. Le groupe, constructeur d'avion et "aérostructurier", détaillera au Bourget son plan stratégique "Performance 2017", grâce auquel il veut atteindre 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires. Il exposera notamment son offre de "Soutien industriel intégré" pour les projets des acteurs de l'aéronautique et de la défense.

De notre correspondant en Provence Alpes Côte d'Azur, Jean-Christophe Barla

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle