Au Salon de l'Agriculture 2019, l'opération communication, pédagogie et transparence des exposants

Le Salon de l'Agriculture est l'occasion pour ses exposants de promouvoir leurs marques et leurs produits auprès du grand public. A travers plusieurs exemples, retour sur une machine de communication bien rodée.

Partager
Au Salon de l'Agriculture 2019, l'opération communication, pédagogie et transparence des exposants
Opération pédagogie pour les interprofessionnelles

S'il est le lieu de rendez-vous de tous les acteurs et amoureux du monde agricole, le Salon de l'Agriculture n'est pas fait pour ceux qui n'aiment pas la foule. L’événement, qui a accueilli plus de 700 000 visiteurs en 2018, est plein à craquer ! Partout, des gens font la queue pour découvrir, essayer et goûter de nouveaux produits et de nouvelles marques. Être présent est donc un véritable enjeu pour les industriels et les producteurs. C'est l'occasion de se faire connaître du grand public.

Passage obligé, le hall 1 regroupe les filières bovines, ovines, porcines et caprines. Et comme disent des enfants présents sur place : "ça sent la ferme !" Partout, du bétail de toutes les races et de toutes les régions est entreposé, pour les curieux qui les observent, les photographient et les caressent. Au centre, les interprofessions laitières, fromagères et de la viande organisent des ateliers pour le public. Ici, on déguste et on découvre des saveurs. Là, on doit concocter une recette en vingt minutes, sous l’œil attentif de professionnels. "Les gens peuvent découvrir nos produits tout en s'amusant", explique un organisateur.

Rencontrer les consommateurs et recréer du lien

Passé le choc olfactif de l'entrée, on aperçoit vite le stand commun de l'association Bleu Blanc Cœur et Maître-Coq. Le logo de la première, présent sur de nombreux produits, garantit aux consommateurs le respect de cahiers des charges dont l'objectif est de "mieux nourrir les animaux pour de meilleures qualités nutritionnelles". "Notre but ici, c'est de rencontrer le consommateur pour nous faire connaître le plus possible", explique l'une de ses représentantes. De son côté, Maître-Coq cherche à "capter des marchés", et "rencontrer et faire se rencontrer tout un éventail d'acteurs", qu'ils soient grand public, industriels ou restaurateurs.

Plus loin, une vingtaine d'agriculteurs de la coopérative Terrena sont justement venus rencontrer les visiteurs dans un décor vert rempli d'écran promotionnels et interactifs. En 2017, ils ont lancé La Nouvelle Agriculture, une gamme désormais présente dans la moitié des 5600 moyennes et grandes surfaces françaises. "On est fiers de présenter La Nouvelle Agriculture. Avec elle, on arrive à produire plus et mieux avec moins", commente Pascal, éleveur laitier dans le sud-ouest mayennais. "Si on est là, c'est avant tout pour recréer du lien avec le consommateur. Un lien qui s'est un peu trop distendu avec le temps".

Confiance et transparence sont des mots qui reviennent souvent. Cette préoccupation se traduit également par la nouvelle création de la coopérative : une application, monagriculteur.coop, déjà disponible sur Androïd, et bientôt sur iPhone. Celle-ci permet de scanner les codes-barre des produits La Nouvelle Agriculture afin de remonter jusqu'à l'agriculteur, son lieu et ses méthodes de production. Une traçabilité rassurante pour tout le monde, selon Gérald, éleveur de lapin au Louroux-Béconnais (Maine-et-Loire). "J'aime mon métier. Avec l'application et en venant ici, je suis content de montrer aux gens ce que je fais tous les jours".

Pédagogie

Eux n'ont pas ramené d'agriculteurs, mais amassent une foule compacte, en particulier à l'heure du déjeuner. Les exposants de Lidl distribuent gratuitement des sacs, des produits "100% made in France" et organisent un concours pour gagner un an de course. On repassera pour la pédagogie, mais le coup de pub semble réussi !

A côté, les fermiers de Loué n'ont pas à rougir niveau affluence. Au milieu de leur stand, ils ont installé une couveuse remplie d'oeufs de poussins incubés depuis 21 jours. Un spectacle qui fait mouche auprès du public. Une manière de renouveler -en bien- l'image de la marque, selon les agriculteurs présents. "Les consommateurs sont contents de voir une marque qu'ils aiment. On a des concurrents. Il faut montrer qu'on est une filière engagée et qu'on va toujours vers l'avant".

L'émotion de l'éclosion passée et après quelques minutes de déambulations, l'oeil est attiré par du jaune et du noir. Sur place, des laitiers habillés des mêmes couleurs sont venus promouvoir Les laitiers responsables, la nouvelle gamme de lait Candia produit avec la coopérative Sodiaal, qui devrait bientôt s'étendre aux fromages et aux yaourts. "Avec ce nouveau concept, on souhaite proposer un produit un peu plus haut de gamme issu d'une démarche plus respectueuse de l'environnement" précise David Chevance, producteur de lait en Bretagne et adhérant de Sodiaal. "Ici, on s’aperçoit que le consommateur connaît quelques sujets,mais qu'on doit quand même faire de la pédagogie. En les rencontrant, on veut les convaincre d'adhérer à cette nouvelle façon de produire."

Au fil des allées, et dans les autres halsl, le discours est quasiment toujours similaire à celui rapporté ici. L'objectif est de se faire connaître, ou reconnaître. Couleurs flashy, dégustations, ateliers et discussion, tout est bon pour promouvoir ses produits. Cette année, les éléments de langage dans toutes les bouches sont : respect de l'environnement, pédagogie, transparence et traçabilité.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Agroalimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingenieur-e Mécanique

Safran - 23/11/2022 - CDI - Poitiers

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Seltz

Construction d'un bâtiment d'accueil au camping Salmengrund Seltz

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS