Au salon de Dubaï, les compagnies aériennes marquent une pause

Au salon aéronautique de Dubaï (du 8 au 12 novembre), le niveau des commandes d’avions ne devrait pas atteindre les cimes de l’édition précédente. Au-delà du Moyen-Orient, les avionneurs lorgnent surtout désormais du côté de l’Asie.

Partager

000321974_illustration_large.jpg
Démonstration au Dubaï Air Show (2013)- DR

Avis de temps calme à Dubaï. Le salon aéronautique qui n’a cessé de prendre de l’ampleur ces dernières années, poussé par le dynamisme des compagnies aériennes locales, pourrait bien marquer une pause pour sa nouvelle édition (du 8 au 12 novembre). Les records de commandes enregistrés en 2013 (pour plus de 200 milliards de dollars) ne devraient pas être dépassés du côté de l’aviation commerciale.

Repues après les commandes historiques passées, les compagnies du Golfe (Emirates, Etihad et Qatar) attendent des avionneurs qu’ils livrent en temps et en heure. En clair, Airbus et Boeing ont davantage les yeux rivés sur les chaines de production que les carnets de commandes. Un temps évoqué pour le salon du Dubaï, l’annonce du lancement de l’Airbus A380neo – qu’Emirates réclame pour améliorer les performances de l’A380 – semble plus hypothétique que jamais. Tout comme une commande significative de ce superjumbo.

Une flotte d'avions qui devrait tripler en vingt ans

Reste que ce salon, qui accueille cette année 1100 exposants et 65 000 visiteurs, conserve une importance stratégique tant le Moyen-Orient recèle de promesses économiques. "Au cours des vingt prochaines années (2015-2034), le trafic aérien au Moyen-Orient connaîtra une croissance de 6%, bien supérieure à la moyenne mondiale estimée à 4,6 %", chiffre Airbus dans un communiqué.

Un dynamisme qui se traduira par la nécessité pour les compagnies locales d’acquérir 2 460 avions passagers et cargo neufs, d'une valeur de 590 milliards de dollars au prix catalogue. "Sur ce total, 1 890 appareils répondront aux besoins de croissance et 570 remplaceront les appareils vieillissants", précise Airbus. Dans les vingt prochaines années, la flotte d'avions passera de 1 100 en 2015 à plus de 2 950.

Les avionneurs parient sur la Chine

L’accalmie des commandes n’inquiète pas les avionneurs, convaincus que les prévisions de croissance se traduiront à terme en commandes fermes. Ils savent aussi que c’est l’Asie, et ses méga-cités en devenir, qui constituera le principal relais de croissance. La région Asie-Pacifique représentera selon Airbus 36% du trafic aérien dans les vingt prochaines années (29% aujourd’hui), contre 13% pour le Moyen-Orient (9% en 2014).

A elle seule, la Chine pourrait avoir besoin de 5300 nouveaux avions d’ici 2033 (d’une valeur de 820 milliards de dollars), soit plus du double des besoins du Moyen-Orient. A ce même horizon, le marché domestique chinois deviendra le premier au monde, devant les Etats-Unis et l’Europe. Raison pour laquelle Airbus et Boeing, y placent peu à peu leurs pions industriels. Les prochaines commandes d’A380 pourraient d’ailleurs provenir de compagnies asiatiques…

Olivier James

1 Commentaire

Au salon de Dubaï, les compagnies aériennes marquent une pause

Philippe
12/11/2015 07h:46

La caisse a outils intelligente Facom Rfid détection bag est présentée sur ce salon, grosse innovation anti fod pour ne plus oublier d outils dans les moteurs.

Réagir à ce commentaire

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS