PME-ETI

Au Midest, Lamory présente l’extrusion en évolution constante

, , , ,

Publié le

Le Midest, qui se déroule du 19 au 22 novembre à Paris-Nord Villepinte, recèle des PME dynamiques qui ont su évoluer. Lamory SAS, avec 50 ans dans l’extrusion qui l’ont mené de la brosse en fibre naturelle à la terrasse en bois-composite, est de celles-là.

Au Midest, Lamory présente l’extrusion en évolution constante

Le Midest, c’est aussi la rencontre avec des chefs de petites entreprises au parcours exemplaire. Comme René Lamory. En 1962, il crée avec sa femme sa société de fabrication de balais en fibres naturelles, à Airaines, dans la Somme. Aujourd’hui, Lamory SAS, 27 employés et 3,8 millions d’euros de chiffre d’affaires, est dirigé par leur fils Eric. Mais les fondateurs sont bien là sur le stand, pour présenter ses produits extrudés, ainsi que les lattes en bois composite destinées à la réalisation de terrasses.

En cinquante ans, Lamory SAS n’a cessé d’évoluer. Première opportunité, la fermeture de l’entreprise qui fournissait les fibres synthétiques pour les brosses. René Lamory rachète le matériel et commence à fabriquer des monofilaments de PVC. Il devient la seule entreprise en France à poursuivre ce type de produit pour la brosserie. Il livre tous les fabricants français et belges. Ce sera ensuite, en 1976, la fabrication de tubes, en démarrant avec des cannes de ramonage. "Nous avons investi dans de nouveaux matériels, explique René Lamory, certains très techniques. La tri-extrusion demande par exemple plusieurs machines."

Diversification née d’une rencontre au salon

La dernière diversification est le fruit d’un heureux hasard. "Il y a huit ans, Beologic, fabricant de granulés de bois composite, avait un stand sur le Midest, pas très loin du nôtre. Il n’était pourtant pas sur le salon qui correspondait le mieux à son activité. Nous avions à l’époque un client qui cherchait un produit imputrescible. Nous avons donc investi dans du matériel spécial pour répondre à sa demande."

Avec des lattes composées pour moitié de copeaux de bois et pour moitié de granulés polymère PVC, Lamory met au point un système pour réaliser des terrasses. Elles commencent à être vendues à des particuliers grâce au bouche-à-oreille, puis une quinzaine d’artisans installateurs s'y intéressent. La vente directe sur Internet se développe également : le client envoie un plan succinct de sa terrasse, puis reçoit les lattes coupées à la bonne longueur, avec les lambourdes et le système de fixation en inox. Cette activité, dont le chiffre d’affaires est en progression constante, répond aux mêmes critères que le reste de la production "Nous fabriquons du produit de qualité, très technique, et nous travaillons dans différentes matières : différentes formes de PVC, de PP, PEBD, ABS, alliages PVC/ABS…" Des produits qui vont se retrouver dans des balais, hérissons de ramonage, lignes de terrain de tennis, bandes anti-usure sur des plates-formes offshore, protections de chariot de supermarché, cales de vitrage...

Patrice Desmedt

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte