Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Au Maroc, Sofiprotéol ne connaît pas la crise

, , ,

Publié le

La filiale marocaine du groupe, Lesieur Cristal acquise en 2012, enregistre de bons résultats sur l’exercice 2013.

Au Maroc, Sofiprotéol ne connaît pas la crise
Jean-Philippe Puig, directeur général du groupe Sofiprotéol

Sofiprotéol, le groupe coopératif de la filière oléo-protéagineuse française, se félicite de son acquisition marocaine. Achetée en février 2012 à hauteur de 41% auprès de la SNI (holding de la famille royale) qui en conserve 23%, Lesieur Maroc a connu une bonne année 2013 avec un chiffre d’affaires de 372 millions d’euros, en hausse de 10 % a indiqué le groupe à l’occasion de la présentation des résultats à Paris le 12 février.

La marque d’huile d’olive Al Horra a notamment vu ses volumes doubler et sa part de marché portée à 13 % à la fin de l’année 2013, selon Jean-Philippe Puig, directeur général du groupe Sofiprotéol. Lesieur Cristal a inauguré une nouvelle usine de trituration l’an dernier. Son site principal est situé à Ain Harrouda, à 17 km au nord de Casablanca, où il est train d'investir dans une deuxième chaudière à biomasse.

« Nous avons connu de grands succès sur l’activité savon, indique Jean-Philippe Puig, "avec des volumes en croissance de l’ordre de 20 %, notamment sur le savon liquide Taous, et sur la pâte El Kef, dont nous avons revu la formulation et le packaging, et dont les ventes ont explosé : nous avons développé une première ligne, puis une deuxième, et nous réfléchissons déjà à la troisième ! ».

Le groupe, qui emploie 1 109 personnes au Maroc, sur un effectif total de 8 241 personnes, devrait, indique Jean-Philippe Puig, développer depuis sa base marocaine ses exportations sur l’Afrique subsaharienne.

En 2013, Sofiprotéol (Lesieur, Matines, Sanders…) a globalement enregistré une baisse de 4 % de son chiffre d’affaires mondial à 7 milliards d'euros mais son résultat net devrait être supérieur à celui des deux dernières années, tandis que l’Ebitda chute de 24 % à 185 millions d’euros.

Le groupe Sofiproteol est détenu par des fédérations de producteurs agricoles français, associés notamment aux banques Crédit agricole et Natixis. Lesieur Cristal pour sa part reste coté à la bourse de Casablanca où sa capitalisation s'élevait cette semaine à 250 millions d'euros. Il a publié ce 18 février son chiffre d'affaires en dirhams qui s'élève à 4,119 milliards de dirhams, soit un niveau quasi stable comparé à 2012 à +0.4% du fait de la baisse du cours mondial des huiles de soja répercutée sur les prix au détail.

Patrick Déniel
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle