Au Maroc, le groupe Dupont s'allie avec l'OCP dans le business de la sécurité industrielle

Le groupe chimiste américain DuPont créé au Maroc une coentreprise vouée au conseil et à la formation à la sécurité et l'environnement avec l’Office chérifien des phosphates.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Au Maroc, le groupe Dupont s'allie avec l'OCP dans le business de la sécurité industrielle
Dupont (dr)

DuPont s’enracine au Maroc. A l’occasion de Symphos 2013, grand symposium sur l’industrie des phosphates organisé pour la deuxième fois par l’OCP et qui se tient cette semaine du 6 au 10 mai à Agadir, le chimiste américain vient d’annoncer avec le groupe marocain la création d’une filiale commune de service dédiée à la formation en matière de HSE (hygiène sécurité environnement)

La société s’appelle DuPont OCP Operations Consulting. Elle sera détenue à 50-50 par les deux groupes.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Outre, les besoins propres de l’OCP, cette nouvelle société va chercher des affaires auprès d’autres clients industriels au Maroc ou en Afrique.

Voilà un an, en avril 2012, le groupe DuPont avait annoncé l'ouverture de deux nouveaux bureaux au Maroc, l'un sur TFZ la zone franche d'exportation de Tanger et l'autre à Casablanca pour se rapprocher de deux de ses grands comptes, à savoir le groupe Renault-Nissan et sa plate-forme de Tanger -Mellousa, et l'OCP.

Concernant la nouvelle filiale, l'accord été signé par James R. Weigand, président de DuPont Sustainable Solutions et Amar Drissi, directeur exécutif chargé des opérations industrielles de l'OCP (photo). Selon ce dernier, cette société commune avec Dupont "contribuera à améliorer la compétitivité du tissu industriel de notre pays et à attirer plus d'investissements étrangers dans une optique de croissance économique globale".

Le groupe de chimie et sciences de la vie DuPont est une référence mondiale en matière de sécurité et d’environnement avec par exemple la fameuse méthode comportementale DuPont en matière de sécurité intitulé « STOP» (Safety training observation program).

Après avoir développé au fil de son histoire, et pour ses besoins propres, tout un ensemble de méthodologies dans ces domaines, le groupe américain a fait un business en soi.

Cette activité est portée par sa filiale DSS (DuPont Sustainable Solutions) qui agrège aussi des méthodes de contrôle dans le domaine des process industriels, de l’environnement ou de sécurité.

Celle-ci a développé des programmes et méthodologies spécifiques à un grand nombre de métiers, dont bien sûr la chimie.

DuPont est déjà depuis plusieurs années un consultant et prestataire de services pour l'OCP dans les technologies clés pour le groupe de phosphate de la production d'acide sulfurique.


Plus globalement, OCP premier exportateur mondial de phosphate est engagé dans un vaste plan d’investissement industriel et de montée en puissance de ses compétences humaines. Au mois d’avril, l’OCP avait ainsi annoncé la conclusion d’un contrat de formation géant avec le groupe d’ingénierie canadien SNC-Lavalin. Ce contrat avec SNC-Lavalin pourrait concerner jusqu’à 19 000 personnes.


L'OCP par contre ne donne pas de précisions chiffrées concernant sa nouvelle filiale commune avec DuPont.

Pierre-Olivier Rouaud

Un géant américain
Le groupe américain Dupont, de son nom complet Dupont de Nemours est basé à Wilmington dans le Delaware sur côte est des Etats-Unis. La chimie est son métier historique et toujours principal. Dupont est à l’origine d’innombrables spécialités comme le Teflon, le Kevlar, le nylon ou le Lycra. Mais le groupe est diversifié dans la pharmacie, les biotechnologies et semences, les additifs et ingrédients alimentaires, les produits de construction, les services. Le groupe est présidé par une femme Ellen J. Kullman et il emploie environ 70 000 salariés. Il a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 34,8 milliards de dollars (+3%). Son bénéfice net sur cette période s’est élevé à 2,78 milliards de dollars (-19.7%).

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS