L'Usine Aéro

… au long-courrier sino-russe

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

… au long-courrier sino-russe © BORIS HORVAT / afp ; D.R. ; Pascal Guittet
Les Russes et les Chinois seront-ils bientôt capables de concurrencer les Européens et les Américains sur le terrain des avions de ligne long-courriers ? Pour les dirigeants du russe OAK et du chinois Comac, cela ne fait pas de doute. Les deux avionneurs ont signé un memorandum pour la construction d’un gros-porteur. Ce projet, estimé à 10 milliards d’euros, pourrait venir chatouiller l’européen Airbus et l’américain Boeing, qui dominent le secteur. L’initiative sino-russe, ambitieuse, vise en priorité le marché aérien asiatique. Mais elle se heurte à une réalité moins glorieuse. En Russie et en Chine, les projets d’avions régionaux et de monocouloirs cumulent les retards et tardent à voir le jour. Difficultés dans la production et la certification, absence de réseaux[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte